Publicité
En savoir plus

« Ta blague, c’est du chinois ! », nous allons nous demander ce matin comment on traduit le comique d’une langue à l’autre, mais aussi d’une culture à l’autre.

Il s’agira de s’interroger sur le caractère interlinguistique de l’humour : est-ce qu’on peut rire malgré la barrière de la langue ? Ou comment peut rit-on grâce à cet obstacle justement ? C’est d'ailleurs le pari de Bertrand Bossard qui propose un one man show en anglais, pour des Français.

Publicité

Comment l’humour circule-t-il ? Est-ce qu’il faut traduire littéralement, quitte à perdre de la charge comique ? Faut-il et, si oui comment, l’adapter à une autre culture ?

Avec :

- Yen Mai Tran , maître de conférences en littérature comparée à l'université Paris III, directrice du dernier numéro de la revue "Humoresques " consacré à la traduction du comique

**- ** Arno Zucker , professeur de langue et littérature grecques (HDR) à l'université de Nice-Sophia Antipolis, auteur- traducteur de Va te marrer chez les Grecs (Philogelos), recueil de blagues grecques anciennes , Mille et une nuits, 2008

- Bertrand Bossard , comédien et humoriste

Références

L'équipe

Florian Delorme
Production
Doria Zénine
Réalisation
Lucile Commeaux
Collaboration
Philippine Proux
Collaboration
Sophie Bober
Collaboration