Manifestation à Lyon pour les cents ans du génocide arménien, le 24 avril 2015
Manifestation à Lyon pour les cents ans du génocide arménien, le 24 avril 2015 ©AFP - Nicolas Liponne
Manifestation à Lyon pour les cents ans du génocide arménien, le 24 avril 2015 ©AFP - Nicolas Liponne
Manifestation à Lyon pour les cents ans du génocide arménien, le 24 avril 2015 ©AFP - Nicolas Liponne
Publicité

Arméniens, Palestiniens, Libanais: Comment se traduit la nostalgie du pays d'origine au sein des diasporas? Dans quelle mesure l'image de ce pays peut-être romantisée par ceux qui ne l'ont jamais connu? En quoi l'histoire liée à l'exil implique la construction d'une identité parfois complexe?

Avec
  • Shumona Sinha
  • Jihane Chouaib réalisatrice et scénariste d'origine libanaise.
  • Nicolas Puig anthropologue, chargé de recherche à l'IRD et directeur-adjoint de l'Urmis (Unité de recherche Migrations et société) à Paris.
  • Martine Hovanessian Anthropologue et directrice de recherche au CNRS.

En 1963, le réalisateur américain Elia Kazan, né en 1909 à Istanbul, tourne en noir et blanc America America d’après sa propre saga familiale : la longue marche de son oncle paternel, contraint de quitter son Anatolie natale en proie au premier génocide du XXème siècle. Un chef d’œuvre, le film préféré de son auteur, qui est avant tout un film mémoire, mémoire du massacre de 1,5 millions d’Arméniens entre 1915 et 1923 sur ordre du gouvernement nationaliste des Jeunes-Turcs.

Le terme « nostalgie », de « nostos » le retour et « algos » la douleur, signifie le mal du pays. Ce pays que l’on quitte après la catastrophe et qui semble garder en otage les ferments de l’identité, celle d’avant le drame et l’arrachement.

Publicité

Alors, comment la nostalgie permet-elle d’entretenir le souvenir de la patrie perdue ? Comment se nourrit-elle à travers les générations et surtout, permet-elle de perpétuer une identité, réelle ou fantasmée ?

Une émission préparée par Clémence Allezard et présentée par Tiphaine de Rocquigny.

L'équipe

Florian Delorme
Florian Delorme
Florian Delorme
Production
Charles Le Gargasson
Réalisation
Charlotte Roux
Réalisation
Tiphaine de Rocquigny
Tiphaine de Rocquigny
Tiphaine de Rocquigny
Production déléguée
Samuel Bernard
Collaboration
Clémence Allezard
Collaboration