Publicité
En savoir plus
Eric Canobbio
Eric Canobbio
© Radio France

La fonte de la banquise de l’Arctique est attestée depuis des années même si rien ne permet de prévoir à quel rythme elle va se poursuivre ni même de savoir à quel terme on pourrait la voir disparaître totalement. Une catastrophe écologique qui aiguise les appétits des grandes puissances. Libéré de ses glaces, l’océan Arctique pourrait s’ouvrir à la prospection de pétrole et de gaz (même si les écologistes alertent sur les risques d’une telle exploitation - car en cas de marée noire, les technologies actuelles de nettoyage seraient inopérantes, la région serait alors endommagée pour des décennies).

La situation est d’autant plus préoccupante que contrairement à l’Antarctique, l’Arctique n’est protégée par aucun traité international. En l’absence de réglementation c’est donc le droit maritime classique qui s’applique : les zones économiques exclusives peuvent être exploitées par les Etats au large de leurs côtes et jusqu’à la limite de leur plateau continental. Un océan libéré de ses glaces signifierait également que les navires pourraient emprunter des routes maritimes alors inexploitées aujourd’hui et faire gagner ainsi un temps considérable les mythiques passages « nord-ouest » et « nord-est » de l’océan glacial, raccourcissant de façon significative les distances entre les pays occidentaux et l’Asie.

Publicité

Comment comprendre les enjeux géopolitiques autour de ce pôle? Quel sera l’avenir de ce pôle Nord qui fait l’objet de toutes les convoitises? Avons-nous de bonnes raisons de nous inquiéter? Un conflit pour le contrôle de cette zone est-il à écarter complètement ces prochaines années ?

Comment le Conseil Arctique (créé en 1996 et regroupant les pays riverains, des organisations de peuples autochtones, et des membres observateurs) gérera-t-il ces dossiers? Et d’ailleurs quel pouvoir a-t-il réellement ?

Références

L'équipe

Florian Delorme
Florian Delorme
Florian Delorme
Production
Doria Zénine
Réalisation
Antoine Dhulster
Collaboration
Lucile Commeaux
Lucile Commeaux
Lucile Commeaux
Production déléguée
Pauline Blistène
Collaboration