Le nouveau président sud-coréen, Moon Jae-In, lors d'une conférence de presse à Séoul (le 10 mai 2017)
Le nouveau président sud-coréen, Moon Jae-In, lors d'une conférence de presse à Séoul (le 10 mai 2017)
Le nouveau président sud-coréen, Moon Jae-In, lors d'une conférence de presse à Séoul (le 10 mai 2017) ©Reuters - Jung Yeon-Je
Le nouveau président sud-coréen, Moon Jae-In, lors d'une conférence de presse à Séoul (le 10 mai 2017) ©Reuters - Jung Yeon-Je
Le nouveau président sud-coréen, Moon Jae-In, lors d'une conférence de presse à Séoul (le 10 mai 2017) ©Reuters - Jung Yeon-Je
Publicité
Résumé

Aujourd'hui, nous recevons Isabelle Lasserre, grande reporter au service étranger du Figaro qui revient des Balkans, avant de prendre la direction de la Corée du Sud, où le nouveau président sud- coréen Moon Jae-in, élu le 9 mai dernier, a affirmé vouloir ouvrir un dialogue avec le Nord.

avec :

Juliette Morillot (Journaliste, spécialiste de la péninsule coréenne.), Isabelle Lasserre (Correspondante diplomatique du Figaro, rédactrice en chef adjointe au service étranger du Figaro), Antoine Bondaz (chercheur à la Fondation pour la Recherche Stratégique, enseignant à Sciences-Po), Harold Thibault (Journaliste au journal Le Monde, ancien correspondant à Shanghai.).

En savoir plus

Cette semaine, la Corée du sud a élu un nouveau président, une élection intervenue alors que l’ancienne présidente, Park Geun-Hye, avait été obligée de quitter ses fonctions à cause d’une procédure de destitution engagée contre elle pour des affaires de corruption.

Le nouveau président, Moon Jae-in, va devoir faire face à de nombreux défis. Sur le plan intérieur d’abord, en moralisant la vie politique, en redynamisant une économie fragilisée et rassembler les conditions pour davantage d’emplois.

Publicité

Mais aussi des défis sur le plan extérieur, le nouveau président s’était engagé à relancer un dialogue direct avec le voisin du nord.

Alors comment compte-t-il s’y prendre pour remettre en place un dialogue avec Pyongyang ? Et quelles conséquences sur le plan régional ? Son élection va-t-elle modifier les rapports que Seoul entretient avec Washington ? Avec Pékin ? Quelles sont les raisons de croire – ou de ne pas croire – en la perspective d’une réunification ?

Une émission préparée par Tiphaine de Rocquigny et Samuel Bernard.

Références

L'équipe

Florian Delorme
Production
Charlotte Roux
Réalisation
Tiphaine de Rocquigny
Production déléguée
Samuel Bernard
Collaboration
Clémence Allezard
Collaboration