France Culture
France Culture
Publicité
Avec
  • Birgit Müller chargée de recherche au CNRS, spécialiste des brevets agricoles au Canada.
  • Frédéric Thomas (historien des sciences) historien des sciences et des techniques chargé de recherche à l'IRD (Institut de Recherche pour le Développement)
  • Victoria Solano réalisatrice du documentaire « 9.70 ».

Dernière émission dans cette série sur la propriété intellectuelle consacrée aux semences agricoles. Si pendant des siècles, la sélection et la production des semences étaient le travail du paysan lui-même; on est aujourd’hui bien loin de ce modèle de production, l’innovation agricole étant depuis plus d’un siècle entre les mains des professionnels semenciers. En effet, utilisant les lois sur la propriété intellectuelle, les grandes compagnies semencières ont pris le contrôle des ressources mondiales maximisant leurs profits et réduisant ceux des agriculteurs.Aujourd’hui, le top dix des plus importantes compagnies de semences dans le monde (parmi lesquelles la 1ere , américaine, Monsanto , la Suisse Syngenta , le français Limagrain , l’allemand Bayer Crop Science ou encore le japonais Sakata ) se partagent près de 70% du marché des semences.

Aujourd’hui, pour garder l’exclusivité de leurs innovations, deux possibilités : le brevetage (comme dans certains pays comme le Canada dont nous parlerons ce matin), ou le Certificat d’Obtention Végétale (COV) pour lequel a opté l’Europe – en tout cas jusque là.

Publicité

Comment le droit à la propriété intellectuelle s’est-il imposé dans le domaine des semences? Quelles formes prend-il? En quoi peut-il constituer un danger pour la diversité des végétaux? A qui profite-t-il vraiment? Dans quel sens faudrait-il le faire évoluer? Comment échapper à ces logiques d’accaparement du vivant par des multinationales (au service d’intérêts financiers privés) afin de mieux défendre l’intérêt commun?

Nous tentons ce matin d’éclairer ces questions avec un historien, spécialiste de l’histoire de la propriété intellectuelle sur le végétal : Frédéric Thomas.

Nous retrouvons ensuite Birgit Müller, pour évoquer le cas du Canada, afin de voir les conséquences concrètes du brevetage des espèces végétales.

Puis direction la Colombie avec Victoria Solano, réalisatrice du documentaire « 9.70 ».

L'équipe