Manifestation contre l'arrestation d'activistes pour la liberté de la presse , Istanbul, juin 2016 ©Reuters - Osman Orsal
Manifestation contre l'arrestation d'activistes pour la liberté de la presse , Istanbul, juin 2016 ©Reuters - Osman Orsal
Manifestation contre l'arrestation d'activistes pour la liberté de la presse , Istanbul, juin 2016 ©Reuters - Osman Orsal
Publicité
Résumé

Pourquoi les journalistes doivent-ils protéger leurs sources? L'Etat peut-il enquêter sur un journaliste ou sur ses sources? Une situation d'urgence justifie-t-elle une exception à la règle?

avec :

Ricardo Gutiérrez (Secrétaire général de la Fédération européenne des journalistes, ancien journaliste pour le quotidien belge « Le Soir » et professeur de journalisme à l’Université Libre de Bruxelles (ULB).), Fabrice Lorvo (Avocat au barreau de Paris, spécialiste du droit des médias. Ancien chroniqueur pour "Le Secret des sources", sur France Culture.), Jean-Marie Charon (sociologue, spécialisé dans l'étude des médias et du journalisme, chercheur à l'EHESS), Vibeke Knoop Rachline (journaliste norvégienne).

En savoir plus

La semaine dernière on apprenait la fin des poursuites contre la journaliste Claire Checcaglini qui s’était infiltrée pendant plusieurs mois au sein du Front national. Son enquête avait abouti à la parution d’un livre - Bienvenue au Front - Journal d'une infiltrée en 2012, c’est à la suite de cette parution que le parti avait décidé de la poursuivre pour diffamation et délit d’escroquerie.

Pourtant, le 25 octobre dernier, la Cour de cassation a considéré que son travail avait constitué "Une enquête sérieuse, destinée à nourrir un débat d'intérêt général sur le fonctionnement d'un mouvement politique".

Publicité

« L’intérêt général », c’est le cœur des enjeux de la protection des sources journalistiques. S’il est permis de taire c’est qu’il est essentiel de pouvoir informer, que c’est dans l’intérêt général que de pouvoir informer sans risque - pour le journaliste et pour ses sources.

L’intérêt général se situe-t-il toujours, nécessairement, du côté du journaliste ? Y aurait-il des exceptions à un tel régime de protection ? Et d’ailleurs que dit la loi française en la matière ? Quelles sont les évolutions apportées par le projet de texte voté le 6 octobre au Parlement sur l’indépendance et le pluralisme des médias ? Et que font nos voisins européens ?

Une émission préparée par Clémence Allezard.

Références

L'équipe

Florian Delorme
Florian Delorme
Florian Delorme
Production
Charlotte Roux
Réalisation
Tiphaine de Rocquigny
Tiphaine de Rocquigny
Tiphaine de Rocquigny
Production déléguée
Samuel Bernard
Collaboration
Clémence Allezard
Collaboration