Manifestation de bergers contre la protection du loup à Paris en 2014
Manifestation de bergers contre la protection du loup à Paris en 2014 ©Reuters - Jacky Naegelen
Manifestation de bergers contre la protection du loup à Paris en 2014 ©Reuters - Jacky Naegelen
Manifestation de bergers contre la protection du loup à Paris en 2014 ©Reuters - Jacky Naegelen
Publicité

Le loup et l'ours en Europe, le requin sur les côtes du Pacifique... Les grands prédateurs sont de plus en plus présents dans certaines zones. Quels sont les enjeux de leur cohabitation avec l'activité humaine ? Quels problèmes pose-t-elle ?

Avec
  • Bernard Seret Requinologue
  • Rémy Marion Naturaliste, Photographe, Vidéaste, organisateur de voyages, auteur
  • Farid Benhammou professeur de géographie en classes préparatoires et chercheur associé au laboratoire Ruralités de l'Université de Poitiers

Pour afficher ce contenu Twitter, vous devez accepter les cookies Réseaux Sociaux.

Ces cookies permettent de partager ou réagir directement sur les réseaux sociaux auxquels vous êtes connectés ou d'intégrer du contenu initialement posté sur ces réseaux sociaux. Ils permettent aussi aux réseaux sociaux d'utiliser vos visites sur nos sites et applications à des fins de personnalisation et de ciblage publicitaire.

Nous allons nous intéresser cette semaine aux animaux. Nous parlerons de la lutte contre le trafic d’espèces protégées, nous parlerons du droit animal, mais ce matin, nous allons commencer avec cette délicate question de la cohabitation avec certaines espèces qui, depuis quelques années font un retour en force, non sans troubler le quotidien de communautés qui les avaient un peu oubliées.

Alors qu’il avait pratiquement disparu d’Europe de l’ouest au XIXème siècle, le Canis lupus fait son retour un peu partout : confinés pendant des décennies en Italie dans la région des Abruzzes, les loups ont peu à peu étendu leur territoire. En France, on date sa réapparition officielle à 1992, dans les Alpes maritimes au cœur du parc du Mercantour, mais les loups se déplacent vite et bien d’autres pays connaissent une recrudescence de la population lupine : la Belgique, les Pays-Bas, l’Allemagne, la Pologne, l’Espagne…

Publicité

Ce retour n’est pas sans poser problème, en particulier pour les éleveurs dont les troupeaux sont régulièrement attaqués et dont les moyens de protection sont, de leur point de vue, inefficaces et insuffisants compte tenu de leur nombre et des contraintes d’élevage. Alors comment concilier la défense du pastoralisme et la protection du loup ? Comment se protéger de ces prédateurs sans les éradiquer complètement ? Aujourd’hui, deux textes prévoient leur protection : la Convention de Berne et la directive européenne Habitats faune et flore. Que prévoient-ils précisément ?

Au-delà du loup, nous nous intéresserons également à l’Ours dont la présence n’est, elle non plus, pas sans poser problème. Et puis nous quitterons la terre pour nous tourner vers les océans, où là aussi le danger guette parfois. En effet, l’année 2015 a été celle du record d’attaques de requins : 98 attaques dont 6 mortelles, c’est 10 de plus que le précédent record remontant à 2000.

Comment comprendre cette recrudescence ? Et quelles sont les stratégies des différents pays pour y répondre ?

Une émission préparée par Tiphaine de Rocquigny

L'équipe

Florian Delorme
Florian Delorme
Florian Delorme
Production
Charles Le Gargasson
Réalisation
Tiphaine de Rocquigny
Tiphaine de Rocquigny
Tiphaine de Rocquigny
Collaboration
Peire Legras
Réalisation
Clémence Allezard
Collaboration
Xavier Martinet
Xavier Martinet
Xavier Martinet
Production déléguée