France Culture
France Culture
Publicité
En savoir plus

Réforme de la curie, retour de la diplomatie : Le pape François ou l'éternel paradoxe de la révolution dans la continuité. une émission de Perrine Kervran, réalisé par Véronique Samouiloff

Au cœur de Rome il y a une forteresse rouge. Elle est protégée par un long et haut mur d'enceinte que l'on peut longer, et sur lequel on bute régulièrement quand on se promène dans la ville. De ces murailles dépassent parfois la cime d'un cyprès ou les larges branches d'un pin parasol. Cette forteresse c'est le Vatican, une forteresse gardée par des gardes suisse aux costumes d'un autre âge et par des gendarmes pointilleux. Derrière la muraille, un fois passées les grilles, on trouve le palais apostolique, les musées du Vatican, la chapelle Sixtine et les chambres de Raphael. On y trouve aussi un des plus ancien quotidien italien "l'Osservatore romano", une radio qui parle toutes les langues, un pavillon de chasse renaissance, un supermarché réservé aux happy few qui ont la carte du Vatican, une banque dans la tourmente nichée dans un formidable donjon médiéval, la résidence Sainte Marthe où habite le pape François, des restaurateurs, des jardiniers, des bonnes sœurs qui font le ménage, la cuisine ou confectionnent des cierges et puis des moines, des prêtres en soutanes, des chercheurs, des touristes, des cardinaux, des nonces, des ambassadeurs, des hommes politiques et des voitures, des voitures, et encore des voitures qui entrent et sortent à toute vitesse...

Publicité

Le Vatican c'est tout un monde, un monde d'ancien régime qui se targue de modernité, un monde de croyance qui ne jure que par la science et un monde secret, qui aspirerait à la transparence, c'est le pape angélique et la méchante curie.

L'église a 2000 ans, le pape est à sa tête, successeur de Saint Pierre selon des rites immuables. Pourtant certains disent que le pape François y mène une révolution. Alors il faut peut être comprendre ce qu'est le rôle du Saint Père et quelle est sa place sur l'échiquier politique, comprendre ce qu'est le Vatican, comment il est né et comment il fonctionne. Reparler de Saint Pierre et de ses reliques, qui est l'horizon des milliers de pèlerins qui convergent vers la Basilique St Pierre. Comprendre le rôle qu'ont joué l'art antique ou celui de la renaissance dans le déploiement d'un discours politique et religieux de l’église et enfin, comprendre, pourquoi le Vatican alimente les visions, les fantasmes et les rêveries des cinéastes, des romanciers et des romains.

Salut Pape François
Salut Pape François
- Perrine Kervran

Usine à fantasmes, forteresse imprenable, le Vatican abrite le pape à moins qu’il ne le retienne prisonnier. C’est peut-être pour ça que le pape François a installé ses quartiers dans la résidence sainte Marthe, là où logent les visiteurs de passage. Il a déserté les riches appartements pontificaux, leurs cerbères, leurs pavements, leurs boiseries, leurs ors et leurs interrupteurs aux armes du souverain pontife. Désormais le pape François mange à la cantine et il parait qu’il veut faire une révolution. Mais quelle révolution dans un état d’ancien régime où la valeur centrale est la tradition ? Mais quelle marge de manœuvre pour une révolution dans ce labyrinthe administratif, où pour interviewer un quelqu’un il faut envoyer une demande écrite au service concerné, puis une fois l’accord de l’intéressé obtenu, adresser une autre demande au service des communications sociales, puis faire part de l’accord de la communication, convenir d’un rd, passer ensuite entre les chaleureuses mais pressantes questions de Greg Burke, ancien journaliste de fox news, membre actif de l’opus dei et responsable de la communication du st siège, puis envoyer les détails au service de communication, qui délivrera, après une énième lecture des motifs de la demande, des autorisations signées, tamponnées, datées, dont il faudra se munir pour espérer le jour dit, franchir les grilles , et après un circuit labyrinthique de gardes suisse en postes de gendarmerie, enfin visiter les appartements pontificaux, désormais réservés aux seules cérémonies officielles…

Merci à Philippe Chenaux , historien Lorenzo Gamarelli Antoine-Marie Izoard , journaliste Bruno Joubert , ancien ambassadeur de France auprès du Saint siège Bernard Lecomte , journaliste MGR Ruben Dario Ruiz Mainardi , nonce à la nonciature de Paris Père Laurent Mazas , Directeur exécutif du Parvis des Gentils et membre du Conseil Pontifical de la culture Sœur Anaig Merel , archéologue ; Max Ohenberg , porte parole de l’IOR Marco Politi , journaliste Cardinal Paul Poupard , président émérite du Conseil pontifical pour la culture Jean-Luc Pouthier , historien MGR Stefano Sanchirico , cérémoniaire pour la préfecture de la maison pontificale Cardinal Jean-Louis Tauran , Président du conseil pontifical pour le dialogue interreligieux et camerlingue de la Sainte église romaine Olivier Tosseri , journaliste Gian Maria Vian , directeur de l’Osservatore Romano

Extraits de Habemus Papam de Nanni Moretti, Pastor Angelicus , Le parrain de Francis Ford Coppola, Ainsi soien- ils de Poymiro et Elkaim, *Amen * de Costa Gavras et Roma de Federico Fellini.

Lectures Nathalie Kanoui - Archives Ina Anahi Morales - Stagiaire Marie Daroussin - Traduction Sophie Benezech

Coordination et site Maryvonne Abolivier et Aurélie Marsset - Prise de son Christophe Goudin et Jakez Hubert

Mixage Valérie Lavalar

Références

L'équipe

Perrine Kervran
Perrine Kervran
Perrine Kervran
Production