Perturbateurs endocriniens et cancers, à qui la faute ?
Perturbateurs endocriniens et cancers, à qui la faute ? - Inconnu.
Perturbateurs endocriniens et cancers, à qui la faute ? - Inconnu.
Perturbateurs endocriniens et cancers, à qui la faute ? - Inconnu.
Publicité

Et si certains facteurs environnementaux tels que perturbateurs endocriniens étaient responsables de nos cancers ? "De cause à effets" pose la question avec André Cicolella.

Avec
  • Olivier Dubuquoy Géographe militant, lanceur d'alerte sur les pollutions de boues rouges.
  • André Cicolella Chimiste et toxicologue, président de l'association Réseau Environnement Santé (RES), spécialiste de l’évaluation des risques sanitaires
  • Stéphane Foucart journaliste au Monde, chargé des sciences de l'environnement
  • Stéphane Horel Journaliste au Monde, spécialisée environnement et santé
Le Monde
Le Monde
- Le Monde

Émission en partenariat avec Le Monde.

Le cancer du sein touche chaque année 2,4 millions de femmes dans le monde, et 523 000 en décèdent ; le cancer de la prostate, 1,6 millions d’hommes et près de 400 000 en meurent. Ce sont les premiers cancers pour chaque sexe, au niveau mondial ! Mais a-t-on seulement cherché à en comprendre les causes réelles ?

Publicité

On a longtemps incriminé la consommation de tabac, d’alcool, la vieillesse  ou encore les progrès du dépistage comme étant les facteurs responsables de ces cas en augmentation.

Et s’il en était autrement ? Si au-delà de ces causes probables, d’autres, plus insidieuses, agissaient loin des regards. Et si les fameux « perturbateurs endocriniens » étaient les principaux responsables ? 

Selon les données scientifiques les plus récentes, le rôle majeur de la contamination chimique est un fait. L’environnement nous contamine, et nous en sommes les premières victimes, à l’âge adulte, mais surtout in utero pendant la période de grossesse. Des atteintes qui touchent également la reproduction masculine (cancer du testicule, baisse de la qualité du sperme, infertilité).

L’épidémie mondiale de maladies chroniques frappe nos sociétés modernes, ne sommes-nous pas en train de perdre la bataille, faute de bons diagnostiques ? N’est-il pas temps d’informer les citoyens et de mobiliser la société sur ces enjeux ?

Avec nous, pour répondre à ces questions, André Cicolella, chimiste toxicologue, ancien conseiller scientifique à l’Ineris, président de l’association Réseau environnement santé (RES), on vous doit l’interdiction du bisphénol A dans les biberons et du perchloroéthylène pour le nettoyage à sec. Auteur du livre « _Les Perturbateurs endocriniens en accusation – Cancer de la prostate et reproduction masculine »,  _ed. Les petits matins. Avec nous Stéphane Horel, et Stéphane Foucart, journalistes aux pages Planète du Monde, notre partenaire, spécialistes de ces questions.

Et à 16h40, dans « Les Echos de la terre », nous serons en duplex depuis nos studios de France Bleu Aix-en-Provence, avec  Olivier Dubuquoy, géographe et lanceur d'alerte sur les pollutions de boues rouges, fondateur du mouvement citoyen Nation Océan devenu ZEA, pour évoquer l’actualité du dossier des « boues rouges » de Gardanne.

André Cicolella l'a dit 

Une grande partie de la cause se trouve dans une exposition aux perturbateurs endocriniens, et ce dès la grossesse. Le cancer de la prostate commence dès la grossesse. On parle de double choc : un premier pendant la grossesse, et un deuxième à l'âge adulte ou celui de la puberté, par exemple pour le cancer des testicules. L'impact pendant la grossesse est déterminant.

80% de la charge en perturbateurs endocriniens vient de l'alimentation. Les phtalates par exemple, qui contaminent à 100% l'alimentation, viennent via les emballages.

Stéphane Horel l'a dit 

Les perturbateurs endocriniens sont des produits chimiques auxquels nous pouvons être exposés en permanence puisqu'ils s'échappent de leurs produits. 

Il y a une différence entre la définition scientifique du perturbateur endocrinien et sa définition réglementaire.

Stéphane Foucart l'a dit 

Les responsables politiques raisonnent sur des chose simples, par exemple des nombres de morts. On a commencé à agir sur l’amiante le jour où le chiffre 100 000 mort est sorti. Le phénomène des perturbateurs endocriniens est un matériau complexe à cerner par les épidémiologistes : pour avoir des chiffres sur l'impact du DDT sur l'incidence du cancer du sein, il a fallu attendre 50 ans : attendre que des gens vieillissent, déclenchent des cancers du sein, et meurent.

Le choix musical d'André Cicolella 

Gaël Faye "Irruption"  pour ces paroles "On n’a plus 20 ans mais on n’aura jamais 60 Car on bouffe du bisphénol à l’heure d’une planète suffocante" en écho de Bernard Lavilliers "Fensch Vallée" 1976.

Pour afficher ce contenu Youtube, vous devez accepter les cookies Publicité.

Ces cookies permettent à nos partenaires de vous proposer des publicités et des contenus personnalisés en fonction de votre navigation, de votre profil et de vos centres d'intérêt.

Le choix musical de Stéphane Horel

Pour afficher ce contenu Youtube, vous devez accepter les cookies Publicité.

Ces cookies permettent à nos partenaires de vous proposer des publicités et des contenus personnalisés en fonction de votre navigation, de votre profil et de vos centres d'intérêt.

Le choix musical de Stéphane Foucart

Pour afficher ce contenu Youtube, vous devez accepter les cookies Publicité.

Ces cookies permettent à nos partenaires de vous proposer des publicités et des contenus personnalisés en fonction de votre navigation, de votre profil et de vos centres d'intérêt.

Le conseil littéraire d'André Cicolella

  • Le réel de l'utopie. Essai sur le politique au XIXe siècle, de Michèle Rio - Sarcey, ed. Albin Michel, 1998.

Un livre que j'ai lu récemment et qui montre que ce que l'on qualifie encore aujourd'hui d'utopie, "le socialisme utopique", aurait pu s'imposer comme modèle en évitant le développement industriel du début du 19ème siècle, qui a imposé  un modèle destructeur de développement dont nous payons la note aujourd'hui.

Le conseil littéraire de Stéphane Horel

  • La servante écarlate de Margaret Atwood, ed. Robert Laffont, 2017.

dont le point de départ, à peine explicité, est un désastre environnemental qui a provoqué un effondrement de la fertilité. 

  • Golden Holocaust : la conspiration des industriels du tabac de Robert N. Proctor, ed. Des Equateurs, 2014.

Le conseil littéraire de Stéphane Foucart

  • Les Marchands de doute, de Naomi Oreskes et Erik Conway, ed. Le Pommier, 2013. 

La phrase mantra d'André Cicolella

Sans la rationalité scientifique , la rationalité sociale est aveugle. Sans la rationalité sociale , la rationalité scientifique est vide.

Ulrich Beck, La société du risque, Flammarion, coll. Champs essais, 1986.

Citation que l'on pourrait adapter aujourd'hui "Sans la rationalité scientifique , la rationalité écologique est aveugle. Sans la rationalité écologique, la rationalité scientifique est vide." Ou encore "Sans la rationalité sociale , la rationalité écologique est aveugle. Sans la rationalité écologique, la rationalité sociale est vide."

La phrase mantra de Stéphane Horel

Je cite cette phrase dans le livre que je viens de finir d'écrire, elle-même empruntée à un livre sur l'industrie du tabac, Golden Holocaust : la conspiration des industriels du tabac de Robert N. Proctor, ed. Des Equateurs, 2014. 

Qui sont ces gens qui, sciemment et secrètement, décident d’exposer le public au risque, avec pour seul objectif de réaliser des profits, et qui croira que la maladie et la mort des consommateurs soit la juste contrepartie de leur prospérité ?

Juge H. Lee Sarokin, lors d'un procès visant Liggett, le fabricant de tabac propriétaire de la marque Chesterfield, en 1992. Haines v. Liggett Group Inc, 975 F. 2d 81,1992

La phrase mantra de Stéphane Foucart

Douter de tout ou tout croire sont deux solutions également commodes qui l'une et l'autre nous dispensent de réfléchir.

Henri Poincaré

Le geste écolo d'André Cicolella

Faire la chasse aux Perturbateurs endocriniens. Cela va d'aérer son logement à éviter les emballages plastiques, à manger bio....

Le geste écolo de Stéphane Horel

S'informer.

Le geste écolo de Stéphane Foucart

Un geste simple et qui peut changer le monde : voter.

Revue de presse spéciale "Regain"

Quelques nouvelles glanées sur le front de l’environnement, avec une naissance à saluer, celle du Magazine « Regain », journal de campagne trimestriel qui célèbre la nouvelle génération paysanne et nous entraîne au cœur des métiers de la terre, à la rencontre des habitants des campagnes, ceux d’hier et ceux de demain, à la découverte de la vie animale, des paysages, de la beauté de nos terroirs à regarder autrement. Des reportages au plus près de l’humain portés par des photos magnifiques, des histoires de bergers, d’agriculteurs, d’exploitations bio, raisonnées et durables, sans oublier les livres et l’art de vivre ! 

Regain, titre donné en hommage à Jean Giono et son roman, c’est une nouvelle génération à tous les niveaux, une nouvelle génération paysanne à découvrir, une nouvelle génération de reporters et de photographes, une nouvelle façon de concevoir le temps aussi, « l’urgence de ralentir » et de regarder autour de soi, de prendre le temps de se reconnecter à la nature et à notre environnement. 

Un magazine qui ne joue pas du papier glacé pour aguicher, mais qui sur fond de papier recyclé, parvient à restituer une beauté que l’on a oublié, qui n’est pas sans nous faire penser à « la sobriété heureuse » prônée par Pierre Rabhi.

Un magazine « colibri », au fond, qui prend sa part et qui, entre légèreté et engagement éco-responsable, rend compte, au plus près du terrain, du monde paysan en pleine mutation. 

A déguster, dans tous les kiosques, sans modération, avec en plus le choix entre trois couvertures de magazine, bouc, radis ou serre. Bienvenue au nouveau né !

Le Plus et le Moins

Le Moins de notre sélection :

Le marché aux oiseaux de Paris qui reste un lieu de trafics d’espèces d’oiseaux protégées d’origine sauvage. La LPO porte plainte.
A lire sur leur site LPO.fr 

Le Plus de la semaine revient à deux festivals : 

Le Festival des Forêts qui se déroulera du 15 juin au 15 juillet, et qui continue de tisser des liens entre nature et musique,  à travers notamment des marches musicales en forêt (comme dans celle de Compiègne), et des rencontres avec des virtuoses au rendez - vous.

Toute la programmation du Festival des forêts à retrouver sur le site.

Et le Festival « Branche et Ciné » proposé par l’ONF, première édition du 20 juin au 22 juillet 2018, dans les forêts de Bord-Louviers (27), Fontainebleau (77), la Commanderie (77) et Retz (02). Au programme, Miazaki et Juliette Binoche.

Toute la programmation à retrouver sur le site de l'ONF.

La Revue Web Environnement d'Anne Gouzon

Pour suivre l’actualité environnementale au fil des jours, consultez l’univers Netvibes d’Anne Gouzon de la Documentation de Radio France (Utilisez de préférence Firefox ou Google chrome) Netvibes - L’ACTUALITÉ ENVIRONNEMENTALE

Découvrez aussi des initiatives écolos et solidaires sur son Twitter : Initiavertes

Soyons Informés et ne nous faisons pas avoir !

Bibliographie Vanessa Chang

L'équipe

Aurélie Luneau
Aurélie Luneau
Aurélie Luneau
Production
Chouchane Djergaian
Collaboration
Alexandra Malka
Réalisation