Des dirigeants au service d'une planète viable.
Des dirigeants au service d'une planète viable.
Des dirigeants au service d'une planète viable. ©Getty - Ezra Bailey
Des dirigeants au service d'une planète viable. ©Getty - Ezra Bailey
Des dirigeants au service d'une planète viable. ©Getty - Ezra Bailey
Publicité
Résumé

Que peut la Convention des entreprises pour le climat ?

En savoir plus

Ils sont 150 dirigeants d’entreprises, hommes et femmes, réunis pour suivre des ateliers, des camps de base…, des sessions depuis septembre 2021 ! Des patrons et patronnes qui ont décidé de plancher sur un autre « business model », une autre façon de concevoir leurs entreprises en conscience et en accord avec l’état de la planète. Des citoyens, plutôt jeunes en majorité, engagés dans une drôle d’aventure : celle de la CEC, la Convention des entreprises pour le climat.

A l’image de la CCC, la Convention citoyenne pour le climat, ils ont accepté de se confronter aux limites de la planète et à son devenir, et de questionner leur façon de faire.

Publicité

Une découverte pour certains, un bouleversement total pour d’autres, et des sessions dont ils ne ressortent pas toujours les mêmes.

L’occasion de plonger, avec certains d’entre eux, dans ce laboratoire d’expériences qui pourrait bien devenir un incubateur incontournable. Avec nous, Eric Duverger,  co-initiateur de la Convention des entreprises pour le Climat, Ondine Suavet, directrice générale et co-fondatrice de MyLight Systems, membre de la CEC et Raphael Zaccardi,  Président directeur général de Caterpillar France, membre de la CEC.

L'Oeil du Monde

Bibliographie

Bibliographie : Vanessa Chang

Revue de web sur l'environnement

Pour suivre l’actualité environnementale au fil des jours, consultez l’univers Netvibes d’Anne Gouzon et de Valérie Ernould de la Documentation de Radio France (Utilisez de préférence Firefox ou Google chrome) Netvibes - L’ACTUALITÉ ENVIRONNEMENTALE.

Découvrez aussi des initiatives écolos et solidaires sur son Twitter : Initiavertes.

Émission en partenariat avec le service Planète-Sciences du Monde.

Lettre à ma fille - Raphael Zaccardi

Lucie Ma Chérie,

Nous sommes en septembre 2021 et je participe à la première session de la convention des Entreprises pour le Climat et je suis effondré.

Comme tu le sais je me suis engagé dans cette démarche de façon volontaire, persuadé que je pourrais grandir en tant qu individu, père de famille et comme dirigeant, je croyais être engagé déjà avec notre vécu familial et collectif de la métropole de Grenoble**, mais j’étais bien loin du compte.**

Je te demande pardon pour ce que j’ai fait, ou pas fait,

Je m’engage auprès de toi ce jour dans cette lettre pour ne pas en rester là, et agir.

En effet,

Réaliser à quel point la planète est en survie si nous ne changeons pas rapidement notre manière de penser, d’aimer, de prendre du plaisir, de se comporter dans nos actions quotidiennes, depuis les plus simples aux plus complexes.

Réaliser à quel point nous n’avons pas inclus suffisamment les aspects néfastes et destructeurs de l’anthropocène, notre manière d’humains qui excavent, utilisent et profitent des ressources planétaires sans se soucier du demain.

Réaliser à quel point notre modèle économique mondial est à l’origine de nos actes destructeurs alors que nous avons cru bien faire.

J’ai cru bien faire pendant toutes ces années, en t élevant et en te faisant grandir du haut de tes 21ans, sans réaliser la tendance néfaste de mes actes et je le regrette

Je m’engage à ne pas en rester la et faire tout ce qui est de mon possible pour faire changer les choses et être fier d’avoir contribué au réveil, au renouveau de la Société, de l’Humanité vers une nouvelle trajectoire ;

L’avenir dira si nous avons réussi, mais j’ai l’ambition d’essayer dans tous mes rayons d’actions

- Avec moi-même, en reconsidérant mon mode de vie

- Avec Toi et la famille en général, en vous embarquant de façon pédagogique dans cette aventure

- Avec les amis et mes connaissances, en prêchant et embarquant le plus grand nombre

- Mais aussi dans mon rôle professionnel de dirigeant et représentant légal d’une entreprise importante sur le territoire

o J’ai toujours été fier de mon Entreprise au cours de mes 35ans de carrière, avant même d’en être un haut responsable

o Je sais que si nous comprenons les enjeux nous nous mettrons au travail et transformerons ce problème immense en opportunité gigantesque

o Je ne sais pas encore comment mais je compte bien m’appuyer sur la puissance du collectif des 150 de la CEC et des intervenants et experts de très haut niveaux qui nous soutiennent

o J’ai un job a faire en connectant avec les instances supérieures de la corporation et j’en ai l’habitude donc j’ai confiance

- Avec les réseaux professionnels, car Caterpillar ne peut pas réussir seul

- Avec les réseaux de formation, car nous devons éduquer tout le monde, dans les écoles, les universités, pour les futurs décideurs de la planète a horion 30 ans

En une phrase, je pars pour une croisade, car c’est un enjeu sur 30ans, c’est un enjeu pour moi et une chance pour toi si nous réussissons

Et des la semaine prochaine, nous allons toi et moi faire une Fresque du Climat pour en parler en actions concrètes.

Je T’aime très fort,

Papa