Tara dans les glaces
Tara dans les glaces - N. Pansiot/ Tara expéditions
Tara dans les glaces - N. Pansiot/ Tara expéditions
Tara dans les glaces - N. Pansiot/ Tara expéditions
Publicité

Vieux loup de mer, il en a l’apparence et c’est ainsi que l’on a tendance à présenter cet aventurier de la science et des océans… Mais son nom est surtout associé à celui d’un bateau unique, Tara, qui parcourt les mers et les océans du monde entier en quête de savoirs et de données scientifiques…

Avec
  • Eric Karsenti Docteur en biologie cellulaire et moléculaire, directeur scientifique de "Tara Oceans" et de "Tara Oceans Polar Circle"
  • Romain Troublé Secrétaire général de Tara Expéditions

Scientifique de renom, spécialiste des écosystèmes planctoniques, l’homme fut honoré, il y a un an, de la plus prestigieuse distinction remise par le CNRS, la médaille d’or. Cartographe de la biodiversité planctonique, nos invités du jour sont le biologiste cellulaire Eric Karsenti, directeur de recherche émérite au CNRS et Romain Troublé, directeur général de la Fondation Tara Expéditions.

Eric Karsenti
Eric Karsenti
- F. Latreille / Tara Expeditions

L’occasion, aujourd’hui, de nous intéresser au rôle des océans et de ses composants, notamment les planctons, dans cet équilibre général de la terre qui laisse entrevoir quelques inquiétudes pour aujourd’hui et pour demain. Mais rien n’est irréversible pour qui sait regarder et comprendre cette nature environnante…

Publicité

Puis en seconde partie d’émission, vers 16h45, dans « Les Echos de la terre », en partenariat avec le service Planète-Science du Monde, dont les contenus sont à retrouver chaque jour dans le quotidien et sur le site, nous poursuivrons notre exploration du monde de Tara et de son actualité, notamment après la Cop22 qui s’est tenue à Marrakech et où l’équipe permanente de Tara était sur place … Retour d’expérience en compagnie de Romain Troublé, directeur général de la Fondation Tara Expéditions. Et nous joindrons par liaison satellitaire Martin Hertau de l’équipage de Tara en ce moment en mission au cœur du Pacifique.

Romain Troublé
Romain Troublé
- Tara Expéditions
  • La phrase que vous faites vôtre

"Nous sommes uniques mais en même temps nous sommes tout" (Eric Karsenti)

Pour aller plus loin en quelques clics

Le site de Tara Expéditions . Ce projet est né de la passion de l’Océan, d’une vision humaniste, originale et engagée de ses créateurs, Agnès b. et Etienne Bourgois. Il est dirigé par Romain Troublé.La Fondation Tara Expéditions organise des expéditions pour étudier et comprendre l’impact des changements climatiques et de la crise écologique sur nos océans.

Exposition à la Fondation Cartier à Paris jusqu'au 8 janvier 2017 " Le plancton s'expose à la Fondation Cartier"

Revue du web de l'environnement

Pour suivre l’actualité environnementale au fil des jours, consultez l’univers Netvibes d’Anne Gouzon de la Documentation de Radio France (Utilisez de préférence Firefox ou Google chrome) Netvibes - L’ACTUALITÉ ENVIRONNEMENTALE

Découvrez aussi des initiatives écolos et solidaires sur son Twitter : Initiavertes

LE PLUS ET LE MOINS

LE PLUS : BIODIVERSITE : Une expédition scientifique va répertorier la biodiversité de la Nouvelle-Calédonie

On retrouve cette semaine dans le Grand format du Monde, le premier des reportages de Yann Chavance sur l’expédition scientifique La Planète revisitée, qui vise à passer au crible la biodiversité de la Nouvelle-Calédonie durant ce mois de novembre. Après le Vanuatu, le Mozambique, Madagascar, la Papouasie-Nouvelle-Guinée et la Guyane ce vaste programme, conduit depuis dix ans par le Muséum national d’histoire naturelle (MNHN) et l’ONG Pro-Natura International s’arrête donc dans l’archipel Calédonien, paradis de l’endémisme.

La mission compte une dizaine de scientifiques, majoritairement issus du Muséum national d’histoire naturelle et de l’Institut de recherche pour le développement. Évidemment, les entomologistes, ces spécialistes des insectes, sont présents en nombre, l’équipe compte également des chercheurs travaillant sur les reptiles, les escargots ou encore la flore de Nouvelle-Calédonie. Mais, Yann Chavance rappelle que la marque de fabrique des expéditions estampillées « La Planète Revisitée » est de laisser de côté les grands vertébrés, mammifères, oiseaux et poissons, pour concentrer les efforts de recherche sur la biodiversité « négligée », c’est-à-dire les plus petits organismes.

Néanmoins, la partie marine de la mission n’est pas oubliée et reste au cœur du programme, là, les invertébrés marins y seront répertoriés et étudiés comme il se doit. D’autre part, la particularité de la Nouvelle-Calédonie a un peu changé le protocole habituel de la mission comme l’explique Olivier Pascal : « En Guyane par exemple, nous avions tout misé sur un unique site, s’agissant de forêts continentales pour lesquelles la répartition de la biodiversité est assez homogène. En Nouvelle-Calédonie, la distribution des espèces est segmentée, il faut donc se déplacer pour couvrir le maximum de terrain. Cette notion de mouvement et de multi-sites, c’est la marque de cette expédition. »

Suivez les reportages de Yann Chavance sur l’expédition scientifique La Planète revisitée dans Le Grand format du Monde : À la recherche de la biodiversité en Nouvelle-Calédonie

L'équipe