« Partir pour survivre » ou comment le réchauffement climatique pourrait générer 216 millions de migrants du climat d’ici 2050 !
« Partir pour survivre » ou comment le réchauffement climatique pourrait générer 216 millions de migrants du climat d’ici 2050 ! ©Getty - PhotoTalk
« Partir pour survivre » ou comment le réchauffement climatique pourrait générer 216 millions de migrants du climat d’ici 2050 ! ©Getty - PhotoTalk
« Partir pour survivre » ou comment le réchauffement climatique pourrait générer 216 millions de migrants du climat d’ici 2050 ! ©Getty - PhotoTalk
Publicité

Comment le réchauffement climatique pourrait générer 216 millions de migrants du climat d’ici 2050 !

Avec
  • François Gemenne Spécialiste de la gouvernance du climat et des migrations, directeur de l’Observatoire Hugo à l’université de Liège, enseignant à Sciences-Po et à la Sorbonne
  • Viviane Clément Spécialiste principale en changement climatique à la Banque mondiale

Rapports, tribunes, manifestations, interpellations publiques, procès…, de nombreux moyens sont déployés depuis des années pour tenter d’obtenir des Etats et des décideurs des actes plus efficaces face au réchauffement climatique. Mais depuis les Accords de Paris, aux mots ont plutôt succédé les mots, et l’horizon d’un réchauffement à 3° est celui qui se profile à grands pas.

L’inaction est dénoncée et des populations subissent déjà plus violemment les effets du dérèglement climatique en cours… Parmi elles, des hommes, des femmes et des enfants contraints de fuir leur terre devenue hostile et inhabitable.

Publicité

Le 13 septembre dernier, la Banque mondiale publiait son dernier rapport intitulé Groundswell (en français : lame de fond). Bilan : le réchauffement climatique pourrait contraindre jusqu’à 216 millions de migrants du climat d’ici 2050, à se déplacer à l’intérieur de leur pays, à la recherche de meilleures conditions de vie.

Une projection non figée, à condition que les pays réduisent leurs émissions de gaz à effet de serre. Pourquoi un tel bilan ? Comment agir ? Peut-on croire encore aux actes des COP et autres grands sommets internationaux …

Avec François Gemenne, spécialiste des questions de géopolitiques de l’environnement et des migrations environnementales, chercheur à l’université de Liège, professeur à Sciences Po Paris,

Et co-auteur de L’Atlas de l’Anthropocène, publié aux Presses de Sciences Po.

Et avec Viviane Clément, spécialiste principale en changement climatique à la Banque mondiale. L’une des auteurs du dernier rapport Groundswell.

#SauverLePrésent
#SauverLePrésent
- AL

#SauverLePrésent

Les Liens en Plus

Bibliographie

Bibliographie : Vanessa Chang

Revue de web sur l'environnement

Pour suivre l’actualité environnementale au fil des jours, consultez l’univers Netvibes d’Anne Gouzon  et de Valérie Ernould de la Documentation de Radio France (Utilisez de préférence Firefox ou Google chrome) Netvibes - L’ACTUALITÉ ENVIRONNEMENTALE.

Découvrez aussi des initiatives écolos et solidaires sur son Twitter : Initiavertes.

Émission en partenariat avec le service Planète-Sciences du Monde.

Quatre médias s'engagent, France Culture, Le Parisien, la revue Usbek & Rica, et Science & Vie Junior – quatre médias différents par leur approche et leur public –, ont décidé d'associer leurs forces autour de la thématique de l'environnement. Chaque mois nous traitons d'un sujet décidé en commun. Vous pouvez retrouver l'ensemble de nos articles et contenus multimédias sur les réseaux sociaux, sous le hashtag #SauverLePresent.