Publicité
En savoir plus

1ère partie: Comment faire vivre la poésie contemporaine ?
Avec Michael LONSDALE , acteur et lecteur pour le festival *Lectures sous l’arbre *

Jean-Pierre SIMEON , poète, président de l'association Typographie & poésie qui organise les Lectures sous l'arbre , directeur artistique du Printemps des Poètes

Publicité

Jean-Luc MAXENCE , poète et éditeur de poésie il prépare un recueil de poésie de jeunes auteurs du début XXIe siècle.

Jean-Luc Maxence et Michael Lonsdale
Jean-Luc Maxence et Michael Lonsdale
© Radio France

Comment faire vivre la poésie contemporaine ? La question semble aussi vieille que la poésie elle-même. L'édition est évidemment au coeur du processus mais malgré la multiplication de petites maisons et l'existence de collections spécialisées, seulement 1% du lectorat français serait lecteur de poésie.

Après tout, le genre n'a-t-il pas toujour été porté essentiellement par des passionnés. Et la variété comme la densité de la poésie contemporaine plaide plutôt l'optimisme.

Ce qui semble toutefois manquer à la poésie, c'est bien la diffusion au public. C'est tout l'objectif de "Lectures sous l'arbre": le festival démarre sa 21ème édition dimanche prochain pour une semaine de lectures, spectacles, expositions et de rencontres en pleine nature, avec un invité, la Grèce. Peut-être une façon d'affirmer que la poésie parle aussi d'actualité, sans concession.

Et pour découvrir de la poésie contemporaine, c'est par .

Mixtape de l'été #18 Liz Green - "Hey Joe"

2ème partie: La nouvelle revue de littérature et voygage Long Cours **Tristan SAVIN, ** rédacteur en chef du mag book « Long cours »

**David FAUQUEMBERG, ** journaliste

Tristan Savin
Tristan Savin
© Radio France - Opi

Long cours, c'est le titre d'une tout nouvelle revue trimestrielle à paraître demain, qui fait le pari de la littérature de voyage. Regards d'ailleurs, récits d'explorateurs, de romanciers ou de pionniers.

Pour une invitation au voyage dans le temps et par l'ouïe, on écoute les Archives du continent.