Portrait de Thomas More
Portrait de Thomas More
Portrait de Thomas More - Hans Holbein le Jeune
Portrait de Thomas More - Hans Holbein le Jeune
Portrait de Thomas More - Hans Holbein le Jeune
Publicité
Résumé

Quelle est donc notre utopie aujourd’hui ?

En savoir plus

« Cher Thomas, c’est inconscient de mon audace que j’ose m’adresser à toi qui ne me connais pas et adopter le tutoiement, qui va de soi à mes oreilles compte tenu de notre long cheminement et de la sympathie mêlée de complicité que je ressens à ton égard. (…) Dès ma 1ère lecture de ton Utopie, j’ai apprécié ton franc-parler, direct, sans tralala, souvent radical, tu exposes tes idées sans tourner autour du pot et sans imaginer un seul instant qu’il s’agit là d’un acte de courage »

En 1516, paraissait l’Utopie de Thomas More. Et aujourd’hui même paraissent les lettres que le philosophe Thierry Paquot lui adresse : cinq lettres où il fait plus que déclarer son admiration au penseur, cinq lettres où il fait part du chemin parcouru et des transformations du monde en 500 ans tout pile : la puissance gagnée de la langue anglaise à mesure de l’expansion du capitalisme, l’invention du cinéma, l’agriculture mondialisée et l’industrialisation, les attentats de Charlie Hebdo, les loisirs et le travail… en 500 ans, les sujets ne manquent pas, et l’idée est bien d’évaluer l’écart entre l’éclosion de la Renaissance et ses suites, mais aussi, d’évaluer l’écart entre un idéal, celui de l’utopie, et la réalité.

Publicité

Distance dans le temps, écart avec un modèle : quels progrès avons-nous donc accomplis depuis l’Utopie de More, et quels progrès nous reste-t-il encore à faire ? : Voilà les questions que semblent nous adresser, à nous, cette fois, ces lettres… mais elles en posent une fondamentale : quelle est donc notre utopie aujourd’hui ?

Pour le savoir, Thierry Paquot a, lui, décidé de s’adresser à Thomas More : or, s’adresser à notre écrivain préféré, n’est-ce pas la meilleure réponse ? En lui écrivant, Thierry Paquot dessine lui-même son utopie : il imagine un dialogue avec son écrivain préféré, ce lieu impossible de rencontre mais ouvert justement à tous les horizons.

Références

L'équipe

Marianne Chassort
Collaboration