Publicité
En savoir plus

Peut-on aborder la question du chômage autrement que comme une fatalité ? Quelles pistes d'avenir pour un retour de l'emploi ou… du travail ?

Pole emploi
Pole emploi
© Reuters - Charles Platiau

Un niveau est inégalé depuis 5 ans… Il ne s’agit pas de la courbe du chômage qui, elle, a atteint en mars un sommet historique, mais du moral des ménages. Un paradoxe en temps de crise qui n’appelle aucune morale, plutôt quelques explications… Si ce n’est sur le taux de chômage ni sur les points de croissance, sur quoi avons-nous indexé notre moral ? Sur le cours du pétrole, nous dit Libération , la baisse continue des prix du Brut donnerait en effet un petit coup de pouce au pouvoir d’achat qui relance la demande et regonfle la confiance… D’autres mettent ce regain d’optimisme sur le compte de la faible inflation. Quelqu’en soit la cause, cette tendance n’est en rien révélatrice de "l’état de l’économie réelle" (Libération , 30 avril 2015).

Publicité

De ce côté-ci, les mauvaises nouvelles se sont accumulées cette semaine : des 600 emplois français bientôt supprimés par le fabricant Vallourec aux 500 postes menacés chez le suédois Renaud Trucks, il n’y a guère que l’industrie de l’armement qui tire son épingle du jeu avec la vente annoncée de 24 rafales au Qatar.

Des annonces qui ajoutent une touche de noir au tableau déjà peu réjouissant de l’emploi dans l’hexagone, à l’heure où François Hollande, le Président qui avait promis d’inverser la courbe du chômage, fête ses trois ans à l’Elysée. Avec ce nouveau cap de plus de 3 millions et demi de chômeurs en mars, la situation ne s’arrange pas. 3 millions et demi de personnes n’ayant pas du tout travaillé et dès lors privées de leur légitimité à fêter le travail, à communier avec un brin de muguet autour de ce fondement du lien social, de cette valeur sacralisée que la sociologue Dominique Méda interrogeait il y a 20 ans comme une espèce « en voie de disparation ». Le travail que l’avenir pourrait réhabiliter, en enterrant définitivement l’emploi.

Avec :

  • Pierre Cahuc , professeur d'économie à l'École polytechnique et directeur du Centre de recherche en économie et statistique (CREST) de l'INSEE
  • Bernard Stiegler , philosophe, directeur de l'Institut de recherche et d'innovation

"Bruxelles, et après ?" : une réforme bancaire au rabais ?
La crise des subprimes date de 2008. La crise financière a obligé l'Europe à réformer le système de contrôle de ses banques. C'est chose faite depuis 2014 avec l'union bancaire. Reste une réforme de taille : la séparation des activités de dépôt et des activités spéculatives des banques.

Chronique de Mathias Megy

Vers une réforme bancaire au rabais ?

3 min

Et le point de vue de Christophe Nijdam , ancien analyste financier, nouveau secrétaire général de l’ONG européenne Finance Watch

.....

Dimanche, et après ? sur les réseaux sociaux :

*Twitter : *

Posez vos questions sur le compte @dimancheetapres et suivez nous en live tweet au hashtag #etapres

Compte twitter d'Olivia Gesbert : *@OliviaGesbert *

Compte twitter de Mathias Mégy : @matmegy

*Facebook : *

Le programme et l'actualité de "Dimanche, et après" c'est à suivre sur Facebook

Références

L'équipe

Olivia Gesbert
Olivia Gesbert
Olivia Gesbert
Production
Vincent Abouchar
Réalisation
Peire Legras
Réalisation
Mathias Mégy
Collaboration