Légende : Photo de famille des chefs d'Etat et de gouvernement des principaux pays développés lors du G7 de Taormine (Italie)
Légende : Photo de famille des chefs d'Etat et de gouvernement des principaux pays développés lors du G7 de Taormine (Italie)
Légende : Photo de famille des chefs d'Etat et de gouvernement des principaux pays développés lors du G7 de Taormine (Italie) ©AFP - GABRIELE MARICCHIOLO
Légende : Photo de famille des chefs d'Etat et de gouvernement des principaux pays développés lors du G7 de Taormine (Italie) ©AFP - GABRIELE MARICCHIOLO
Légende : Photo de famille des chefs d'Etat et de gouvernement des principaux pays développés lors du G7 de Taormine (Italie) ©AFP - GABRIELE MARICCHIOLO
Publicité
Résumé

Les grands sommets internationaux donnent de nombreux éléments de compréhension sur la façon dont fonctionne concrètement la diplomatie. Que retenir de la communication des (nouveaux) chefs d'Etat après une semaine diplomatique marquée par la réunion de l'OTAN et le sommet du G7 ?

avec :

Thomas Gomart (Historien des relations internationales, directeur de l’Institut français des relations internationales (IFRI).), Karoline Postel-Vinay (directrice de recherche au CERI - Science Po), Isabelle Lasserre (Correspondante diplomatique du Figaro, rédactrice en chef adjointe au service étranger du Figaro).

En savoir plus

« Le rapport de force ne me dérange pas ». C’est ce qu’a dit ce matin Emmanuel Macron au Journal du Dimanche. Déclaration qui intervient au cœur d’une semaine diplomatique chargée pour le nouveau président de la République française. Après les sommets de l’OTAN et du G7, il doit en effet rencontrer demain le président russe Vladimir Poutine en tête à tête.

Comme on a pu le voir ces derniers jours et ce sera sans doute encore le cas demain, il s’agit bien aujourd’hui de redéfinir les rapports de force. L’élection de Donald Trump a ouvert une brèche dans le camp dit des « démocraties occidentales » : l’unité affichée sur les valeurs s’est fracassée sur les divergences en matière d’intérêts nationaux. En face, les chefs d’Etats autoritaires comme Vladimir Poutine mais aussi Recep Tayyip Erdogan en Turquie semblent avoir pris la main.

Publicité

Et puisqu’on parle de main, le symbole de ces jeux de pouvoir, longuement commenté ces derniers jours, a sans doute été la poignée ferme opposée par Emmanuel Macron à Donald Trump. D’autres signes ont fait le miel de la presse et des commentateurs : une première conférence de presse assurée, une balade sur les hauteurs de Taormina avec le premier ministre Canadien Justin Trudeau.

Cela est d’importance, mais à vrai dire on aurait surtout aimé assister aux discussions autour de la table du G7, comme on aimerait être présent dans l’intimité des salons du Trianon à Versailles pour savoir ce que se disent vraiment les présidents.

Que ce soit dans le cadre multilatéral d’un G7 ou lors de rencontres bilatérales, comment se parlent les chefs d’Etat ?

Références

L'équipe

Antoine Dhulster
Collaboration
Philippe Baudouin
Réalisation
Lionel Quantin
Réalisation