Publicité
En savoir plus

Définitivement votée au Sénat mardi dernier, la loi de programmation militaire prévoit une réduction des effectifs ainsi que des programmes d'équipement, tout en maintenant les principales missions de l'armée (protection du territoire, capacité de projection et dissuasion).Entérine-t-elle un changement de cap stratégique ? Quelle perspective pour l'armée en France ? En misant sur le renseignement, la cyberdéfense et les forces spéciales, la France sera-t-elle capable de répondre aux défis sécuritaires (inter)nationaux de demain ? Faut-il rouvrir le débat sur la dissuasion nucléaire ? Les engagements de la France à l'étranger resteront-ils cohérents avec ses capacités ? Dans un contexte de réduction des politiques de défense nationale, l'armée de demain sera-t-elle européenne ?Avec :Claude-France Arnould , directrice exécutive de l'Agence européenne de défense depuis 2011 Membre de la Commission du Livre blanc sur la défense et la sécurité nationale en 2012.Bruno Tertrais **, ** politologue, maître de conférence à la Fondation pour la recherche stratégique. Membre de la Commission du Livre blanc sur la défense et la sécurité nationale en 2007-2008 et 2012.Auteur de La menace nucléaire , (Armand Colin), L’Apocalypse n’est pas pour demain. Pour en finir avec le catastrophisme (Denoël) etl'Atlas mondial du nucléaire civil et militaire (Autrement) tous publiés en 2011.Pierre Conesa **, ** chercheur associé à l’IRIS, spécialiste des questions stratégiques internationales et en particulier militaires.Auteur deLa fabrication de l’ennemi, ou comment tuer avec sa conscience pour soi (Robert Laffont, 2011).

Références

L'équipe

Olivia Gesbert
Olivia Gesbert
Olivia Gesbert
Production
Claire Bastier
Collaboration
Vincent Abouchar
Réalisation
Peire Legras
Réalisation