Les retraités se mobilisent pour des retraites décentes le 17 mars 2018 à Madrid, en Espagne, dans le cadre d'une manifestation nationale. ©AFP - PERRONE CLAUDIO / CROWDSPARK
Les retraités se mobilisent pour des retraites décentes le 17 mars 2018 à Madrid, en Espagne, dans le cadre d'une manifestation nationale. ©AFP - PERRONE CLAUDIO / CROWDSPARK
Les retraités se mobilisent pour des retraites décentes le 17 mars 2018 à Madrid, en Espagne, dans le cadre d'une manifestation nationale. ©AFP - PERRONE CLAUDIO / CROWDSPARK
Publicité
Résumé

Le gouvernement envisage une nouvelle réforme du système de retraites. Au-delà des questions économiques et budgétaires, ce sont de véritables enjeux politiques et sociétaux que soulève ce projet.

avec :

Nacima Baron (Géographe, professeure à l'université Paris Est Marne La Vallée, chercheuse au laboratoire « Ville, mobilité, transport » de l'École des Ponts ParisTech (ENPC).), Florence Legros (économiste, directrice générale de l’ICN Business School, co-auteure avec Patrick Artus de « Le choix du système de retraite », ed. Fenixx.), Henri Sterdyniak (économiste, directeur du département économie de la mondialisation de l'OFCE et professeur associé à l'université Paris IX-Dauphine).

En savoir plus

Plus que les cheminots, davantage que les enseignants, plus encore que les personnels hospitaliers, ce sont les retraités qui réussissent à désarçonner un tant soit peu, le gouvernement. Il fallait voir Edouard Philippe sur BFM TV mardi dernier, revenir sur les mesures ou déclarations qui ont le plus fâché nos aînés ces dernières semaines. La hausse de la CSG ? « Le dispositif va être corrigé ». Le rétablissement de la demi-part fiscale des veuves ? Une mesure « possible », a dit le premier ministre qui s’est défendu de considérer les retraités comme des » privilégiés », terme utilisé par un député de la République en marche.

Voilà de quoi faire patienter encore un peu un gros bataillon d’électeurs, avant la réforme, l’une des rares d’ailleurs à n’avoir pas encore été enclenchée, la réforme des retraites, ce « problème de nature à faire tomber quatre ou cinq gouvernements » comme le disait Michel Rocard. Grand chantier que l’exécutif doit ouvrir sous peu, pour une mise en place en 2019.

Publicité

Comment les retraités vont-ils être mis à contribution ? Est-ce à eux de payer ? Et de payer pour quoi ?

Références

L'équipe

Julie Gacon
Julie Gacon
Julie Gacon
Production
Charles Thibout
Collaboration
Thomas Beau
Réalisation
Anne-Laure Chanel
Réalisation