Installation artistique par l'artiste Vincent Brodin, ©AFP - Damien MEYER
Installation artistique par l'artiste Vincent Brodin, ©AFP - Damien MEYER
Installation artistique par l'artiste Vincent Brodin, ©AFP - Damien MEYER
Publicité
Résumé

La nuit dernière, la France est passée à l'heure d'hiver... et c'était peut-être la dernière fois. La Commission européenne a en effet acté qu'il n'y aurait plus de changement d'heure après 2019. Finalement, qui est le maître des horloges ? Et comment habiter le temps ?

avec :

Michaël Foessel (philosophe, spécialiste de la philosophie allemande et de la philosophie contemporaine, et professeur à l'école Polytechnique), Karima Delli (députée européenne EELV, présidente de la Commission en charge des transports), Luc Gwiazdzinski (Géographe, professeur à l'Ecole nationale supérieure d'architecture de Toulouse, chercheur au LRA et associé à l’EIREST (Université Paris 1 Panthéon-Sorbonne)), Thierry Paquot (Philosophe, professeur émérite à l'Institut d'urbanisme de Paris).

En savoir plus

Ça y est, le jour est tombé. Il est 18h15 et la nuit a déjà enveloppé la Maison de la radio… Nos pensées « prennent maintenant les couleurs tendres et indécises du crépuscule. »  Comme l’écrivait Baudelaire dans L_e Spleen de Paris_, spleen qui est aussi ce soir, celui de Brest et Strasbourg, de Lyon et Toulouse, de Nice et de Lille, Pau et Nevers… Puisque tous, nous avons cette nuit avancé l’heure de l’hiver.

Nous avons gagné une heure certes, mais c’est à peu près le temps qu’on a perdu à raconter qu’on l’a gagnée… bref ! D’ailleurs, c’est peut-être la toute dernière fois, puisque la Commission européenne ne veut plus de ce changement semestriel et laisse à chaque Etat-membre jusqu'au mois d'avril pour choisir entre heure d'été et heure d'hiver. Redevenir maître en quelque sorte, de ses propres horloges. C’est une idée qui date d’à peu près un siècle, celle que les hommes pourraient disposer du temps, remettre deux fois par an les pendules à l’heure, oui mais celle qui leur convient. Une heure de plus ou une heure de moins ? Chacun défend son point de vue, des assemblées de sages se réunissent pour en débattre à coup de thèse, antithèse, synthèse. Chronos lui a depuis longtemps rendu son sablier. Il est pourtant une époque pas si lointaine où chaque coin de France avait sa propre heure définie par le passage du soleil à son Zénith.

Publicité
Références

L'équipe

Julie Gacon
Julie Gacon
Julie Gacon
Production
Marie Plaçais
Réalisation
Véronique Vila
Réalisation
Marine Beccarelli
Collaboration