Un migrant dans la jungle de Grande-Synthe le 25 janvier 2016
Un migrant dans la jungle de Grande-Synthe le 25 janvier 2016 ©Reuters - Yves Herman
Un migrant dans la jungle de Grande-Synthe le 25 janvier 2016 ©Reuters - Yves Herman
Un migrant dans la jungle de Grande-Synthe le 25 janvier 2016 ©Reuters - Yves Herman
Publicité

La situation à Calais et à Grande-Synthe est dramatique. Tous les observateurs s'accordent pour le dire. Mais au-delà du constat, quelles sont les solutions pour sortir de cette impasse politique et humaine ?

Avec
  • Didier Leschi Directeur général de l’Office français de l’immigration et de l’intégration (OFII)
  • Françoise Sivignon Présidente de Médecins du Monde
  • Cyrille Hanappe architecte, directeur pédagogique du diplôme de spécialisation et d'approfondissement « Architecture des risques majeurs » à l’Ecole Nationale Supérieure d’architecture Paris-Belleville, a dirigé l’ouvrage « La ville accueillante », ed. PUCA.

A Calais comme à Grande Synthe, les campements de migrants « concentrent toutes les difficultés » et divisent la classe politique. « Inacceptable », « explosif », « indigne », « camps de la honte », « zone de non-droit »… Face à un constat unanime, et une situation qui s’envenime, la réponse doit-elle être urbanistique, humanitaire ou sécuritaire ?

Avec :

Publicité
Un enfant devant une construction du camp de Grande-Synthe, 12 janvier 2016
Un enfant devant une construction du camp de Grande-Synthe, 12 janvier 2016
© Reuters - Benoit Tessier

Pour aller plus loin :
A Calais, un camp des années 30 et Calais : la «jungle», future ville ?, deux tribunes de Cyrille Hannape parues dans Libération.