©AFP
©AFP
©AFP
Publicité
Résumé

Avec les correspondants de la presse allemande, autrichienne, italienne et portugaise à Paris.

avec :

Christian Giacomuzzi (Correspondant à Paris de l'APA (Austria Presse Agentur)), Birgit Holzer (journaliste correspondante pour plusieurs titres de la presse régionale allemande et le magazine bilingue franco-allemand Paris-Berlin), Ana Navarro Pedro (journaliste correspondante à Paris de l'hebdomadaire portugais VISÃO), Alberto Toscano (correspondant de la radio italienne Radicale, écrivain.).

En savoir plus

Ils devaient au moins donner l’impression de chercher un terrain d’entente sur la question migratoire à quelques jours du Conseil européen ; être à l’écoute des difficultés de leurs partenaires, comme la Grèce et l’Italie, qui disent depuis longtemps ne plus pouvoir supporter presque seules, la responsabilité de l’accueil des migrants sur leurs côtes.

Ils devaient donc faire bonne figure, mais c’est le visage fermé qu’ils ont pris place à cette réunion informelle qui se tient encore à l’heure qu’il est à Bruxelles : Angela Merkel a d’emblée dit ne pas croire à un accord entre pays de l’Union, et Emmanuel Macron a posé pour principe, dès son arrivée, que la France n’avait pas de leçons à recevoir de quiconque.

Publicité

Si personne ne manifeste beaucoup de bonne volonté pour l’instant, il ne sera pas possible de laisser en friche la question migratoire, lors de cette semaine que l’on dit cruciale pour l’Europe.

La crise ne serait pas aussi aiguë que celle de 2015, mais l’épisode insensé de l’Aquarius il y a dix jours, ainsi que ce nouveau bras de fer autour du navire Lifeline à qui et l’Italie et Malte, refusent toujours l’accostage, rappellent combien il est urgent de s’entendre sur une organisation européenne apaisée du sauvetage et de l’accueil des réfugiés.

La crise ne serait pas aussi aiguë que celle de 2015 donc... sauf à considérer la pression accrue à la fois des opinions, des forces d’extrême-droite désormais parties prenantes dans les discussions, et le poids de la communication politique dans chacun des camps

Références

L'équipe

Julie Gacon
Julie Gacon
Julie Gacon
Production
Charles Thibout
Collaboration
Thomas Beau
Réalisation
Anne-Laure Chanel
Réalisation