Manifestations de personnels des urgences hospitalières le 6 juin 2019 à Paris
Manifestations de personnels des urgences hospitalières le 6 juin 2019 à Paris
Manifestations de personnels des urgences hospitalières le 6 juin 2019 à Paris ©AFP - CRÉDITAURORE MESENGE /
Manifestations de personnels des urgences hospitalières le 6 juin 2019 à Paris ©AFP - CRÉDITAURORE MESENGE /
Manifestations de personnels des urgences hospitalières le 6 juin 2019 à Paris ©AFP - CRÉDITAURORE MESENGE /
Publicité
Résumé

Alors que de nombreux services d'urgences sont en grève en France pour réclamer des moyens supplémentaires, "Dimanche, et après ?" propose de s'interroger sur l'efficacité du système de santé français. Comment se situe-t-il, comparé à d'autres systèmes étrangers ?

avec :

Thomas Johnson (Grand reporter et auteur réalisateur de films documentaires, notamment auteur de "SOS Santé pour tous" (Arte, 2017)), Pascal Garel (Directeur Général de la Fédération européenne des hôpitaux (HOPE)), Christophe Prudhomme (Porte-parole de l’association des Médecins urgentistes et délégué CGT santé).

En savoir plus

Le témoignage est celui d’Adrien, un jeune interne des urgences de Lons-le-Saunier, dans le Jura, rapporté cette semaine par le Quotidien du médecin. 

Adrien commence ses gardes de nuit le 28 mai dans un service déjà saturé. Il est seul avec un médecin. « C’était l’enfer, dit-il, ça n’arrêtait pas d’entrer, au bout de 16 heures de boulot on ne sait plus ce qu’on fait… il a fallu en tenir 24. Un médecin du SMUR de Champagnole est venu en renfort, il avait 70 ans et ne maîtrisait pas l’outil  informatique. Moi non plus, qui ne suis arrivé en stage qu’en mai. »

Publicité

Le lendemain, même scénario, avec en plus les effets collatéraux de deux évènements sportifs : la traversée du Jura à vélo et une course de moto-cross.  « En deux heures, raconte Adrien, nous avions des patients qui avaient fait des chutes de plusieurs mètres, des fractures ouvertes. C’était un raz-de-marée, on se sentait impuissant. »

La préfecture qui avait maintenu les courses, enverra quelques jours plus tard les forces de l’ordre réquisitionner des médecins et des soignants en grève, qui alertent depuis longtemps sur le manque d’effectifs et de moyens.

La situation aux urgences est « le miroir grossissant des dysfonctionnements de l’ensemble du système de santé français » affirmait il y a deux ans un rapport du Sénat. Système de santé qui a longtemps fait figure de modèle… Qu’en est-il aujourd’hui, et de quels exemples à l’étranger veut-il aujourd’hui s’inspirer ?

Références

L'équipe

Julie Gacon
Julie Gacon
Julie Gacon
Production
Marie Plaçais
Réalisation
Véronique Vila
Réalisation
Marine Beccarelli
Collaboration