Manifestants de la Marche pour la vie à Paris le 22 janvier 2017
Manifestants de la Marche pour la vie à Paris le 22 janvier 2017 ©AFP - Eric FEFERBERG
Manifestants de la Marche pour la vie à Paris le 22 janvier 2017 ©AFP - Eric FEFERBERG
Manifestants de la Marche pour la vie à Paris le 22 janvier 2017 ©AFP - Eric FEFERBERG
Publicité

La onzième "Marche pour la vie" est organisée à Paris ce 22 janvier, alors que la question de l'IVG revient dans le débat politique depuis des propos ambigus de François Fillon. Mais existe-t-il dans la société un mouvement réel de remise en cause du droit à l'avortement ?

Avec

L’avortement est donc redevenu cet objet politique qui occupe le devant de la scène. 42 ans après la Loi Veil, l'interruption volontaire de grossesse s’est invitée dans la campagne présidentielle… et dans les rues de Paris, défendue par La Marche des femmes hier, combattue par La Marche pour la vie aujourd’hui.

Avant cela, il y a eu les déclarations du candidat Les Républicains François Fillon, se disant philosophiquement contre l’avortement même s’il assure ne pas vouloir revenir sur ce droit. Puis la querelle au Front National entre Florian Philippot et Marion Maréchal Le Pen sur le remboursement de l’IVG. A l’opposé du spectre politique, Jean-Luc Mélenchon a rappelé cette semaine qu’il voulait inscrire ce droit dans la constitution.

Publicité

Les positions se sont tendues récemment à l’occasion du débat parlementaire autour de la loi visant à étendre le délit d’entrave à l’avortement au numérique… L’opposition a dénoncé une « partialité » en faveur de l’IVG qui entrave la liberté d’expression.

On en est donc là, la remise en cause de l’avortement serait une opinion comme les autres. Ce qui se joue en réalité c’est comme toujours la question la place respective des femmes et des hommes dans la société : une place que certains veulent égalitaire et que d’autres envisagent plutôt comme complémentaire.

Pourquoi reparle-t-on de l'avortement ? Une question dans le prolongement de notre journée de vendredi sur la longue marche des femmes que nous allons poser à nos invitées : Danielle Gaudry et Eugénie Bastié.

L'équipe

Raphaël Bourgois
Raphaël Bourgois
Raphaël Bourgois
Production
Antoine Dhulster
Collaboration
Philippe Baudouin
Réalisation
Lionel Quantin
Réalisation