.
.
.
Publicité
Résumé

Avec le philosophe Charles Coutel, essayiste, ancien président de l’Association des professeurs de philosophie de l’enseignement public, professeur à l’université d’Artois.

avec :

Charles Coutel (philosophe, professeur à l'Université d'Artois, directeur de l'Institut d'Etude des Faits Religieux, membre du Comité Laïcité République).

En savoir plus

À quoi nous sert notre belle devise républicaine « Liberté, Égalité, Fraternité », si nous n’avons pas, personnellement et collectivement, le sens de l’hospitalité ? Notre difficulté à accueillir ceux qui viennent de loin nous demander l’asile, l’écart entre ceux qui ont presque tout et ceux qui n’ont presque rien, la difficulté à transmettre notre langue et à poursuivre notre récit national prouvent qu’il y a urgence.

La riche ambiguïté du terme d’hôte fait de plus en plus problème ; trop souvent nous en méconnaissons le paradoxe constitutif. L’hôte, en effet, dans bon nombre de langues, notamment en français, latin et grec, évoque à la fois, paradoxalement, celui qui reçoit et celui qui est reçu.

Publicité

Notre livre souhaite non seulement formuler ce paradoxe mais aussi étudier certains textes, œuvres ou auteurs qui en assument la complexité. Car maintenir ce paradoxe dans notre esprit est                 
essentiel si nous voulons harmoniser les formes émancipatrices de la réciprocité : politesse, urbanité, aménité, civilité, citoyenneté, laïcité, solidarité, charité, fraternité, humanité, amitié et amour. Une personne, mais aussi une civilisation, se jugent à la générosité de leur hospitalité.

4ème de couverture de l'essai de Charles Coutel : Hospitalité. Cheminer entre poésie et philosophie (Balland, 2020).

L'agenda de Thierry Nerzic

Vous pouvez retrouver toutes les informations sur le site du Grand Orient de France (onglets "Actualité" et "Revues et publications").

Références

L'équipe

Alexis Lacroix
Production
Claire Poinsignon
Collaboration
Peire Legras
Réalisation