Octave Mirbeau chez lui
Octave Mirbeau chez lui - Photographie de Dornac - source : Gallica-BnF
Octave Mirbeau chez lui - Photographie de Dornac - source : Gallica-BnF
Octave Mirbeau chez lui - Photographie de Dornac - source : Gallica-BnF
Publicité

Mirbeau, c’est une ambiance, des personnages, des mots, des répliques qui passent au tamis la misère humaine. C’est une plume, et quelle plume ! Mirbeau, c’est aussi, incontestablement un libre penseur.

Avec
  • Roland Timsit Comédien et metteur en scène, formé au conservatoire de Montpellier et au Conservatoire national supérieur de Paris.
  • Alain (Georges) Leduc Ecrivain, critique d’art, secrétaire de la SOM (Société Octave Mirbeau).

Rediffusion de l'émission du 11.10.2020

Journaliste de profession et de revenus, polémiste « redouté et redoutable », Octave Mirbeau fut un pamphlétaire vindicatif, dreyfusard notamment, par d’incessantes prises de parole, des pétitions, des écrits. Soutien absolu à Émile Zola (le 8 août 1898, il paye de sa poche les 7 750 d’amende de Zola). 

Publicité

Critique d’art, il batailla pour Paul Gauguin, Vincent Van Gogh et Camille Claudel et fut le chantre attitré de Claude Monet, d’Auguste Rodin et de Camille Pissarro. Il fut un romancier novateur en même temps qu'un dramaturge populaire.

Ses Affaires sont les affaires, désignant un spéculateur foncier, Isidore Lechat, est la pièce la plus jouée au Français après celles de Molière ; grand épistolier (plus de 5 000 lettres recensées à ce jour), tel fut, sans nul excès hagiographique, Octave Mirbeau, que La Libre Pensée vous invite à redécouvrir à travers les propos d’Alain Leduc et la lecture d’extraits d’œuvres par Roland Timsit.  

L'équipe