Pour la première fois, l’épuisement professionnel lié au stress, le « burn-out », est reconnu comme maladie par la classification internationale de l’Organisation mondiale de la santé.
Pour la première fois, l’épuisement professionnel lié au stress, le « burn-out », est reconnu comme maladie par la classification internationale de l’Organisation mondiale de la santé. ©Getty - Henrik Sorensen
Pour la première fois, l’épuisement professionnel lié au stress, le « burn-out », est reconnu comme maladie par la classification internationale de l’Organisation mondiale de la santé. ©Getty - Henrik Sorensen
Pour la première fois, l’épuisement professionnel lié au stress, le « burn-out », est reconnu comme maladie par la classification internationale de l’Organisation mondiale de la santé. ©Getty - Henrik Sorensen
Publicité

Avant d’être un problème individuel, le burn-out reste une pathologie de civilisation. Accélération du temps et des cadences, emprise de la technologie, extension du domaine du stress dans tous les domaines de la vie… Cette servitude nous épuise.

Avec

Le burn-out ou syndrome d’épuisement professionnel déborde désormais du strict cadre du travail. Cet incendie du corps et de l’esprit plonge ses sources dans l’acédie médiévale, cette fatigue de croire qui frappait les moines.

Comme l'acédie médiévale faisait perdre la foi aux moines, le burn-out contemporain fait perdre la foi aux plus fervents défenseurs de notre système capitaliste, technologique et consumériste.

Publicité

Le système professionnel, consumériste, familial, social nous lessive et provoque un incendie du moi qui nous fait perdre la foi dans nos actions.

59 min

Avec :

* Pascal Chabot  Philosophe, Il enseigne à l’ Ihecs (Bruxelles). Il est l'auteur de " Global burn-out" aux PUF

* Thibault de Saint-Maurice ****  Professeur de philosophie, enseignant à Rueil-Malmaison (Hauts-de-Seine). Auteur de « Philosophie en séries » Editions Ellipses.

FESTIVAL SEULES… EN SCÈNE,* 4ème édition* Juliette Roudet

Elle est manager chez Sky Building. Elle est brillante, ambitieuse, alors l’entreprise lui confie la construction d’un gratte-ciel. On lui demande d’ajouter un étage. C’est pourtant là que tout bascule…Juliette Roudet a choisi de créer un spectacle sensible qui questionne notre capacité à résister et, quand les mots ne suffisent plus, danse et musique prennent le relais, pour que de cette expérience naisse l’espoir d’être plus conscient, plus vivant et plus libre.

CRUSH d'après Magali Mougel - De et avec Juliette Roudet - 15 mai 2014 à 20h30

Théâtre de l'Ouest Parisien, 1 place Bernard Palissy - 60-62 av. J.B. Clément 92100 BOULOGNE BILLANCOURT