Publicité
En savoir plus

**Ça commence par l’histoire d’un texte qui beaucoup tourné sur les réseaux sociaux. Ce texte est signé Hossein Derakhshan, blogueur iranien qui est sorti de 6 ans de prison en novembre dernier. Dans ce texte, publié par la plateforme Medium et traduit en France par Libération, il décrit sa redécouverte du web après 6 ans sans connexion. **

Le logo de facebook
Le logo de facebook
© Reuters

Un choc pour lui, pour ce blogueur qui voyait dans le web un mode de partage libre, de débat ouvert, une nouvelle grammaire en marche, décloisonnée, déhiéarchisée… Et qu’il a donc pratiquée comme telle au point d’être condamné pour ça en Iran.

Publicité

Ce qu’il a trouvé en lieu et place, c’est Facebook. C’est Facebook partout, c’est le retour des cloisons, c’est un web sans subversion, la multitude (d’acteurs de part et d’autres, interfaces et utilisateurs) qui se catalyse autour de quelques points névralgiques. Facebook, donc. Twitter et ses 140 signes par messages. Quelques services qui, poussés par l’usage mobile en particulier, engagent au divertissement plus qu’à la politique – pour schématiser. Centralisation et entertainment : le web serait devenu la télévision. Voilà ce que dit Hossein Derakhshan, révélateur accéléré de nos pratiques en ligne…

  • L’internet libre est-il devenu l’internet du divertissement ?*
Philippe Aigrain, Benoit Thieulin, Titiou Lecoq et Nicolas Demassieux
Philippe Aigrain, Benoit Thieulin, Titiou Lecoq et Nicolas Demassieux
© Radio France - MV

Suivez-nous sur twitter

[

twitter
twitter
© Radio France

](https://twitter.com/Grain_a_moudre?lang=fr)

Références

L'équipe

Emilie Chaudet
Production
Claire Mayot
Collaboration
Céline Leclère
Collaboration
Virginie Le Duault
Collaboration
Henri Le Blanc
Collaboration
Fanny Richez
Collaboration
Anne-Laure Chanel
Réalisation
Anne Perez
Réalisation