L'orchestre Démos, initié en 2010, a permis à des jeunes de quartiers de s'essayer à la musique classique.  ©AFP - THOMAS SAMSON
L'orchestre Démos, initié en 2010, a permis à des jeunes de quartiers de s'essayer à la musique classique. ©AFP - THOMAS SAMSON
L'orchestre Démos, initié en 2010, a permis à des jeunes de quartiers de s'essayer à la musique classique. ©AFP - THOMAS SAMSON
Publicité
Résumé

Nouveaux moyens pour la culture : la ministre de la Culture Françoise Nyssen a confirmé l’entrée en vigueur prochaine d’un pass culture pour les jeunes de 18 ans d’un montant de 500 euros et inspiré d’une mesure italienne controversée…

avec :

Emmanuel Ethis (Sociologue, recteur de la Région académique de Bretagne, vice-président du Haut Conseil de l’Éducation Artistique et Culturelle et professeur à l'Institut national supérieur de l’éducation artistique et culturelle (Inseac) du Cnam à Guingamp en Bretagne), Emmanuel Wallon (Professeur de sociologie politique à l’université Paris-Nanterre), Hortense Archambault (Directrice de la Maison de la culture de Seine-Saint-Denis Bobigny.).

En savoir plus

C’était un petit chéquier en couleur dont se souviennent certainement les lycéens du début des années 2000. Quatre feuillets seulement, un jaune pour les livres, un rose pour les spectacles, un bleu pour le cinéma et un vert pour les musées. Mis en place par certaines régions, ces « chèques culture » permettaient d’obtenir des réductions plutôt intéressantes rapport au niveau d’argent de poche. Toutefois, il faut bien l’admettre, pour la plupart des lycéens les chèques musées par exemple quittaient rarement le carnet. Plus évident en effet d’aller au cinéma ou éventuellement dans une librairie.

Faut-il inciter les jeunes à diversifier leurs pratiques culturelles ou simplement les aider à payer celles de leurs choix ? C’est une des nombreuses questions posées par ces dispositifs. Chèque, pass, ou autre patch culture... ils restent pour l’instant le dispositif le plus en vogue.

Publicité

La semaine dernière le gouvernement français annonçait son intention de mettre en place bientôt un Pass Culture pour tous les jeunes âgés de 18 ans. 500 euros à dépenser en livres, places de concerts, musées ou spectacles. Faut-il en déduire que le prix d’entrée reste la principale barrière de l’accès des jeunes à la culture ? Faut-il également jouer sur d’autres politiques comme l’éducation à l’art ?

La culture doit-elle être plus accessible aux jeunes ?

Liens

  • Politique culturelle : retour sur les promesses du candidat Macron (Télérama)
  • Emmanuel Ethis : “la culture doit créer une forme de dépendance heureuse” (Télérama)
  • Hortense Archambault : « Rassembler des gens qui ne se ressemblent pas » (Le Monde)
  • Emmanuel Wallon, sociologue : “Penser la culture comme une réponse à la crise” (Les Inrocks)
Références

L'équipe

Cédric Fuentes
Collaboration
Iseult Sicard
Collaboration
Juliette Montilly
Collaboration
Philippine Le Bret
Collaboration
Daphné Abgrall
Collaboration
Pierre Testard
Collaboration
Camille Ferey
Collaboration
Romain Masson
Réalisation
Anne-Laure Chanel
Réalisation