Le Déclaration des Droits de l'Homme et du citoyen qui a inspiré le préambule de la Constitution de 1946 et l’article 1er de la Constitution de 1958
Le Déclaration des Droits de l'Homme et du citoyen qui a inspiré le préambule de la Constitution de 1946 et l’article 1er de la Constitution de 1958
Le Déclaration des Droits de l'Homme et du citoyen qui a inspiré le préambule de la Constitution de 1946 et l’article 1er de la Constitution de 1958
Le Déclaration des Droits de l'Homme et du citoyen qui a inspiré le préambule de la Constitution de 1946 et l’article 1er de la Constitution de 1958
Le Déclaration des Droits de l'Homme et du citoyen qui a inspiré le préambule de la Constitution de 1946 et l’article 1er de la Constitution de 1958
Publicité
Résumé

Le 12 juillet 2018, l’Assemblée nationale a voté la suppression du mot race de la Constitution. Elle a considéré que l’espèce humaine est une et que ce terme est chargé d’un passé colonial et esclavagiste. Quelles sont les conséquences de cette suppression pour la lutte anti-raciste ?

avec :

Michel Tubiana (Président d'honneur de la Ligue des Droits de l'Homme.), Claude-Olivier Doron (AMN en philosophie et anthropologie à l'université Paris VII Denis-Diderot, membre du REHSEIS / Centre Georges-Canguilhem.), Françoise Vergès (politiste, présidente du collectif « Décoloniser les arts »).

En savoir plus

La France « assure l'égalité devant la loi de tous les citoyens sans distinction de sexe, d'origine ou de religion »… Si la réforme constitutionnelle est adoptée, l’article premier ne fera plus référence à la race… Le mot a été supprimé le 12 juillet dernier lors de son passage à  l’Assemblée nationale.

Selon Jean-Christophe Lagarde, président du groupe UDI-agir auteur de l’amendement, ce concept « scientifiquement infondé et juridiquement inopérant » n’avait plus sa place dans la loi fondamentale. Il conclue là un débat lancé au début des années 90 par le biophysicien Bernard Herzberg, le premier à avoir formulé ce projet d’effacement. 

Publicité

Car il y a bien débat… Si le concept de race ne revêt évidemment aucune réalité biologique, il renvoie tout de même à une histoire et à une certaine réalité sociale. Supprimer le mot ne suffit évidemment pas à supprimer la chose, l’antiracisme a, selon certains, besoin du mot de race pour décrire la discrimination dont sont victimes en particulier les afro-descendants. 

Alors le mot race est-il forcément raciste ?

À lire : LA FABRIQUE DE LA "RACE"

A lire, la tribune de Françoise Vergès sur Médiapart  https://blogs.mediapart.fr/les-invites-de-mediapart/blog/090718/la-couleur-de-peau-les-origines-ce-n-est-pas-la-race

Références

L'équipe

Céline Leclère
Collaboration
Laïla Saïdi
Production déléguée
Marine Lerouge
Collaboration
Camille Ferey
Collaboration
Anne Depelchin
Réalisation