France Culture
France Culture
Publicité

Google est. Si vous tapez juste ça sur le moteur de recherche en question, votre phrase se complète automatiquement, sur votre écran. Google est "un moteur de recherche", ou Google est "ton ami". Maintenant, tapez "Google est un", vous tombez très vite, sur une femme ou un dieu. Et je vous passe encore la tentative d'une recherche "Google est trop..." Un sursaut fantasmé, un brin mégalomane, qui donne une idée de la position que se donne la firme à l'échelle du monde. Celle d'une entreprise qui jouit de plus en plus d'un contrôle sur la vie privée des internautes et qui se donne pour objectif de contrôler la vie tout court.

La page d'accueil de Google
La page d'accueil de Google
© Reuters

En effet, la restructuration de la firme, qui s'appelle donc Alphabet depuis une semaine, nous rappelle que Google n'est pas qu'un moteur de recherche, une messagerie, ou un réseau social. C'est une entreprise de plus de 53 000 salariés qui travaillent aussi à la création et au développement de voiture sans chauffeur, ou de remèdes contre des maladies graves. Tout comme Facebook ou Amazon..

Publicité

Une fois que l'on a dit ça, une question se pose. Qui les contrôlent, ces entreprises ? Qui, quelle instance, peut leur imposer des limites professionnelles, éthiques, les contraindre à un meilleur respect de la vie privée de leurs usagers ? Et ces questions se posent d'autant plus que Google qui devait répondre aujourd'hui à des griefs de la Commission européenne, pour abus de position dominante, vient une fois de plus de repousser ce délai à la fin du mois d’août.

Alors, peut-on dégoogliser Internet ? Ou en tout cas limiter, réglementer le pouvoir de Google sur le web ?

Benjamin Jean, Andréa Fradin et Olivier Babeau
Benjamin Jean, Andréa Fradin et Olivier Babeau
© Radio France
Google Inc. devient Alphabet
Google Inc. devient Alphabet

Suivez-nous sur Twitter

[

twitter
twitter
© Radio France

](https://twitter.com/Grain_a_moudre?lang=fr)

L'équipe

Emilie Chaudet
Emilie Chaudet
Emilie Chaudet
Production
Thomas Baumgartner
Production
Claire Mayot
Collaboration
Céline Leclère
Collaboration
Virginie Le Duault
Collaboration
Fanny Richez
Collaboration
Anne-Laure Chanel
Réalisation
Anne Perez
Réalisation