Publicité
Résumé

Est-ce parce que nous sommes confrontés régulièrement à des avertissements de plus en plus alarmistes sur l'état de notre propre planète, que nous aimons à nous imaginer dans une maison à quelques années lumières de chez nous?

avec :

Marc Ollivier (astrophysien, directeur adjoint de l'IAS, l'Institut d'Astrophysique Spatiale), Pierre Brulhet (architecte spatial, qui mène des recherches sur de possibles habitats à développer dans la conquête spatiale), André Brahic (Astrophysicien. Professeur à l’université Paris VII et directeur du groupe de recherche Gamma-Gravitation au CEA.).

En savoir plus

L'extinction de l'espèce humaine nous attend dans une petite centaine d'années. Quand les pays du G7 se sont accordé à réduire à 0 les émissions de carbones, ces 85 prochaines années, tous les scientifiques ont été unanimes. C’est trop tard… Ces déclarations d'un optimisme à toute épreuve sont signées du microbiologiste australien Franck Fenner. Propos rapportés dans un article de l'agence de presse Reuters, au titre tout aussi rassurant "Un enfant qui naît maintenant pourrait bien assister à la fin de l'humanité".

La Terre et Kepler -452b
La Terre et Kepler -452b
© Reuters

Est-ce parce que nous sommes confrontés régulièrement à ces avertissements, à ces perspectives, de plus en plus alarmistes sur l'état de notre propre planète, que nous aimons à nous imaginer dans une maison à quelques années lumières de chez nous, et peut-être encore plus, ce soir, lors de cette 7ème nuit des étoiles. Surtout quand on pense aux récentes découvertes annoncées de la NASA. L'agence spatiale américaine qui aurait donc découvert en avril dernier, deux planètes à 1200 années lumières de nous, semblables à notre terre, Kepler 62 et Kepler 69.

Publicité

Mais n'allons pas trop vite. C'est Robert Bigelow qui nous le dit. L'entrepreneur américain qui compte ouvrir son premier hôtel et ses stations de taxi dans l'espace, en 2017, dit-il. 2017, c'est demain, 2023 c'est après demain, et c'est le moment où le projet Mars one enverra des candidats sur mars pour y rester et tenter d'y vivre. Projets de vie, d'entreprises dans un espace encore obscure et dont on connait mal la composition et la forme de vie qui l'habite.

  • Alors peut-on refaire sa vie, du moins l'envisager sérieusement, sur une autre planète?*

Suivez-nous sur Twitter

[

twitter
twitter
© Radio France

](https://twitter.com/Grain_a_moudre?lang=fr)

Références

L'équipe

Emilie Chaudet
Emilie Chaudet
Emilie Chaudet
Production
Claire Mayot
Collaboration
Céline Leclère
Collaboration
Virginie Le Duault
Collaboration
Henri Le Blanc
Collaboration
Fanny Richez
Collaboration
Anne-Laure Chanel
Réalisation
Anne Perez
Réalisation