Drapeaux de plusieurs pays participant à la MINUSMA (Mission Multidimensionelle Integrée de l'ONU pour la Stabilité au Mali), au camp 'Castor', à Gao (Mali), le 19 May 2017.   ©AFP - MARKUS HEINE / NURPHOTO
Drapeaux de plusieurs pays participant à la MINUSMA (Mission Multidimensionelle Integrée de l'ONU pour la Stabilité au Mali), au camp 'Castor', à Gao (Mali), le 19 May 2017. ©AFP - MARKUS HEINE / NURPHOTO
Drapeaux de plusieurs pays participant à la MINUSMA (Mission Multidimensionelle Integrée de l'ONU pour la Stabilité au Mali), au camp 'Castor', à Gao (Mali), le 19 May 2017. ©AFP - MARKUS HEINE / NURPHOTO
Publicité
Résumé

Le 13 août dernier, deux djihadistes faisaient 18 morts dans un café de Ouagadougou. Le lendemain, c'est le Mali qui faisait l'objet de deux attaques. Le Sahel semble plus instable que jamais : et qui pour apporter des solutions ?

avec :

Pauline Poupart (Docteure en relations internationales et chercheuse Sahel au SIPRI (Stockholm International Peace Research Institute)), Jean-François Bayart (professeur à l'Institut des hautes études internationales et du développement (IHEID, Genève)), Jérôme Pigné (Doctorant à l’EHESS, et co-fondateur du 2r3s (Le Réseau de Réflexion Stratégique sur la Sécurité au Sahel)).

En savoir plus

Nous parlons ce soir de la situation au Sahel, une région qui ne fait pas souvent la Une des journaux et où se déroule pourtant une crise sécuritaire et politique préoccupante.

Il y a une dizaine de jours à Ouagadougou au Burkina Faso un attentat a fait 18 morts et 22 blessés dans un café du centre-ville. Le lendemain se sont les forces de l’ONU qui étaient prises pour cible au Mali à Tombouctou et dans la ville de Douentza au centre du pays.

Publicité

Des attaques survenues 24 heures avant la réunion du Conseil de Sécurité de l’ONU sur la sécurité en Afrique, et alors que cinq pays du Sahel viennent de créer une force commune pour lutter contre le terrorisme.

Où en est-on de la menace islamiste au Sahel ?

Il y a 4 ans déjà la France lançait une intervention militaire au Mali pour endiguer la progression des djihadistes. Depuis les opérations militaires se succèdent sans parvenir à régler durablement le problème.

Il faut dire que la crise ne se résume pas à la question sécuritaire. Conflits politiques, corruption, absence de perspective économiques pour la jeunesse.

Les pays du Sahel peuvent-ils reprendre la main sur leur destin ?

LIEN :

Réseau de Réflexion Stratégique sur la Sécurité au Sahel

Références

L'équipe

Cédric Fuentes
Collaboration
Iseult Sicard
Collaboration
Juliette Montilly
Collaboration
Philippine Le Bret
Collaboration
Daphné Abgrall
Collaboration
Pierre Testard
Collaboration
Camille Ferey
Collaboration
Romain Masson
Réalisation
Anne-Laure Chanel
Réalisation