Un coq tenu en laisse se tient devant une pancarte sur laquelle on peut lire « La campagne vit, fait du bruit, le coq aussi » à Rochefort, dans l’ouest de la France, le 4 juillet 2019.
Un coq tenu en laisse se tient devant une pancarte sur laquelle on peut lire « La campagne vit, fait du bruit, le coq aussi » à Rochefort, dans l’ouest de la France, le 4 juillet 2019. ©AFP - Xavier Leoty
Un coq tenu en laisse se tient devant une pancarte sur laquelle on peut lire « La campagne vit, fait du bruit, le coq aussi » à Rochefort, dans l’ouest de la France, le 4 juillet 2019. ©AFP - Xavier Leoty
Un coq tenu en laisse se tient devant une pancarte sur laquelle on peut lire « La campagne vit, fait du bruit, le coq aussi » à Rochefort, dans l’ouest de la France, le 4 juillet 2019. ©AFP - Xavier Leoty
Publicité

C’est un procès original qui a eu lieu à Rochefort, hier. Celui d’un coq, absent d’ailleurs de l’audience devant le tribunal d’instance de la ville. Un procès pour nuisance sonore.

Avec
  • Cécile Regnault architecte, professeure, chercheure à l’École Nationale Supérieure d'Architecture de Lyon.
  • Laurent Droin docteur en acoustique et directeur du Centre d’information sur le Bruit (CidB).
  • Jean-Louis Horvilleur Audio-prothésiste et journaliste à Guitar Part

Ce coq, c’est Maurice, magnifique gallinacé, qui, comme beaucoup de ses congénères, chante tôt – dès 6h30. Trop tôt, selon deux voisins, qui n’en peuvent plus. Un couple, propriétaire d’une résidence secondaire, à côté du poulailler de Maurice, à Saint-Pierre d’Oléron, sur l’île d’Oléron.

Un conflit picrocholin en apparence, qui peut faire sourire, mais, en profondeur, un sujet révélateur du rapport complexe et relatif que nous entretenons avec le bruit. Le bruit des petites villes, celui des grandes ; le bruit de la nature, celui des campagnes, des forêts ; le bruit, plus intime, de nos maisons et appartements, celui de nos voisins, de nos collègues...

Publicité

Bref, le bruit dans toute sa diversité. Un bruit, des bruits que nous avons parfois de plus en plus de mal à supporter, à nous en rendre malheureux voire malade.

Bref, sommes-nous devenus allergiques au bruit ?

Les villes d’aujourd’hui sont certainement moins bruyantes que par le passé. Le bruit y est plus modéré, plus étalé. D’où des attentes plus importantes en termes de bruit de la part des citadins. Laurent Droin

La densification progressive des villes a multiplié les sources de bruit. Les architectes ont eu tendance à construire des villes très « minérales » dans lesquelles le bruit se réverbère et s’amplifie plus facilement. Cécile Regnault

On a observé l'émergence de nouveaux comportements sociaux dans les villes, qui ont apporté avec eux de nouvelles nuisances sonores. Jean-Louis Horvilleur

En savoir plus : Le bruit de l'énergie
3 min
57 min

L'équipe

Antoine Genton
Production
Élodie Piel
Collaboration
Marguerite Catton
Marguerite Catton
Marguerite Catton
Production déléguée
Roxane Poulain
Collaboration
Valentin Berg
Collaboration
Margaux Leridon
Collaboration
Thomas Jost
Réalisation