Theresa May après sa rencontre avec Angela Merkel le 5 juillet 2018
Theresa May après sa rencontre avec Angela Merkel le 5 juillet 2018 ©AFP - KAY NIETFELD
Theresa May après sa rencontre avec Angela Merkel le 5 juillet 2018 ©AFP - KAY NIETFELD
Theresa May après sa rencontre avec Angela Merkel le 5 juillet 2018 ©AFP - KAY NIETFELD
Publicité

En quelques jours, le gouvernement britannique a été bousculé par trois démissions successives. Point de discorde : la volonté affichée de la Première ministre de maintenir un lien étroit avec l'UE. Comment envisager une sortie de la Grande-Bretagne dans ce climat tendu ?

Avec
  • Emmanuelle Saulnier-Cassia Professeur de droit public à l'Université Versailles-Saint-Quentin
  • Christian Lequesne Professeur à Sciences Po et spécialiste des questions de diplomatie
  • Marc Roche Correspondant à Londres pour la presse française. Commentateur sur la BBC. Chroniqueur sur le Brexit.

Theresa May a finalement présenté aujourd’hui, devant la Chambre des Communes, son Livre Blanc sur le Brexit. C’est le document le plus long et le plus détaillé sur la position du gouvernement dans les négociations avec l’Union Européenne auquel on ait eu accès depuis deux ans. Il réaffirme la sortie de la Grande Bretagne de l’UE, dans le respect du référendum de 2016 et de la volonté du peuple britannique de reprendre le contrôle sur les frontières, les lois et la monnaie. 

Mais il fait preuve aussi de pragmatisme et de compromis, en reconnaissant les liens profonds avec l’Europe, et en proposant un Common rule book des standards communs censés faciliter les échanges commerciaux… C’est là où le compromis ressemble à de la compromission pour les "hard brexiter"… 

Publicité

Dimanche, c’était David Davis, le ministre chargé du Brexit, qui démissionnait avec deux de ses adjoints. Ils ont été suivi le lendemain par Boris Johnson, le truculent ministre des Affaires étrangères, principal opposant de Theresa May au sein du parti conservateur. Avec le sens de la formule et de la mesure qui le caractérise, il a déclaré que les options retenues dans le livre blanc revenaient à conférer à la Grande Bretagne un statut de « colonie ».

Théresa May, l’impossible Brexit ?

L'équipe

Raphaël Bourgois
Raphaël Bourgois
Raphaël Bourgois
Production
Mélanie Chalandon
Mélanie Chalandon
Mélanie Chalandon
Production
Antoine Genton
Production
Céline Leclère
Collaboration
Imen Mellaz
Collaboration
Iseult Sicard
Collaboration
Laïla Saïdi
Production déléguée
Marine Lerouge
Collaboration
Camille Ferey
Collaboration
Copélia Mainardi
Collaboration
Anne Depelchin
Réalisation
Alexandra Longuet
Réalisation