Publicité
Résumé

La gauche veut des primaires la droite organise les siennes fin novembre. Des scrutins ouverts qui bousculent le calendrier de l’élection présidentielle : comme si le choix de 2017 devait se faire par anticipation dès cette année. Un dévoiement du scrutin majeur de la Ve République ?

avec :

Pascal Perrineau (Politologue et professeur des Universités à Sciences Po, ancien directeur du CEVIPOF), Pierre Brunet (Juriste, professeur de droit public à l’université de Paris-1), Julie Benetti (Professeur de droit public à l’Université Paris I, membre de la commission Jospin sur la rénovation et la déontologie de la vie publique (2012)).

En savoir plus

**
**

Elections 2012b
Elections 2012b
© Reuters - Eric Gaillard

Comme le temps passe vite. Nous sommes déjà en 2017. La campagne présidentielle bat son plein. Hollande, Sarkozy, Le Pen, Juppé, Cohn-Bendit, Fillon, Mélenchon… : ils sont tous prêts à en découdre. On n’a pas vu passer le quinquennat.

Publicité

C’est ce qu’on pourrait appeler l’effet ‘’primaires’’. La présidentielle avant la présidentielle. Une contraction du calendrier provoquée par un étalement des campagnes électorales.

Car c’est bien ce qui nous est promis au cours de cette année. La primaire à droite aura lieu les 20 et 27 novembre prochains. A gauche, rien de programmé, loin de là, mais certains y songent au point d’appeler publiquement à une ‘’grande primaire des gauches et des écologistes’’.

Si cet exercice a le mérite d’élargir l’offre de consultations démocratiques, il a aussi pour désagrément d’hystériser le débat politique, et de renforcer encore davantage un scrutin, la présidentielle, et un personnage, le président, au détriment de tous les autres.

Pierre Brunet, Julie Bennetti et Pascal Perrineau
Pierre Brunet, Julie Bennetti et Pascal Perrineau
© Radio France - JCF

« 2016, année hyperprésidentielle ? »

Suivez-nous aussi sur :

[

twitter
twitter

](http://twitter.com/grain_a_moudre)
*

Réécoutez l'émission de "L'Atelier du pouvoir" du 23 janvier consacré aux primaires avec Gilles Boyer, conseiller politique d'Alain Juppé, et Thierry Pech, directeur général du think tank Terra Nova.

Références

L'équipe

Hervé Gardette
Hervé Gardette
Hervé Gardette
Production
Céline Leclère
Collaboration
Mélanie Chalandon
Production déléguée
Fanny Richez
Collaboration
Anne Kobylak
Réalisation
Cyril Baert
Collaboration