France Culture
France Culture
Publicité
En savoir plus

L'automobile a apporté, avec la mobilité individuelle, une révolution dans les moeurs, relevait Daniel Bell : fini, l'enclavement des jeunes dans les petites villes où tout le monde surveillait tout le monde. On pouvait désormais aller s'amuser ailleurs - comme dans Tendre est la nuit, ou marauder au cours d'interminables cruisings, comme dans American Graffiti. Oui, la généralisation de la voiture a entraîné aussi une révolution dans la culture : de Paul Morand à Jack Kerouac, toute une littérature s'est mis à chanter la vitesse et la fuite, les promesses d'un ailleurs à portée de volant. Le road-movie, avec son romantisme de l'errance, illustrait bien cet appel de la route où forcément, une aventure, des rencontres attendaient les héros afin de les affranchir des ultimes liens et les rendre disponibles pour une vie nouvelle et plus intense. Comme par hasard, le genre semble appartenir au passé. Se pourrait-il que ce monde de liberté et de disponibilité soit désormais derrière nous ? Avec la hausse spectaculaire des prix des énergies fossiles, nous avons assisté à une mutation dans les manières d'utiliser la voiture. La crise économique a vu s'effondrer le marché automobile dans des pays comme les Etats-Unis ou l'Espagne. Signe des temps : l'un des mots nouveaux les plus tendance, cet été aux Etats-Unis, c'est staycation. Ou vacances prises au plus près du lieu de résidence afin d'éviter les transports, désormais reconnus pour coûteux et coupables. Le géant General Motors n'a évité la liquidation que par la volonté politique de l'administration Obama et au prix d'une incroyable nationalisation. En France aussi, le gouvernement est venu au secours de nos deux grands constructeurs nationaux, en leur accordant un prêt de 3 milliards. Cela les aidera à traverser la tempête. Mais l'industrie automobile est mise au défit de se réinventer en pleine crise. Elle réfléchit à de nouveaux usages en même temps qu'à de nouveaux systèmes de propulsion, elle réinvente ses modèles et ses métiers. Il y a urgence : notre industrie automobile nationale, la deuxième d'Europe, fait vivre des centaines de milliers de salariés.

Références

L'équipe

Hervé Gardette
Hervé Gardette
Hervé Gardette
Production
Céline Leclère
Collaboration
Mélanie Chalandon
Production déléguée
Fanny Richez
Collaboration
Anne Kobylak
Réalisation
Cyril Baert
Collaboration