L'ancien président brésilien Luiz Inacio Lula da Silva reste très populaire au Brésil malgré son inculpation pour corruption ©AFP - Miguel SCHINCARIOL
L'ancien président brésilien Luiz Inacio Lula da Silva reste très populaire au Brésil malgré son inculpation pour corruption ©AFP - Miguel SCHINCARIOL
L'ancien président brésilien Luiz Inacio Lula da Silva reste très populaire au Brésil malgré son inculpation pour corruption ©AFP - Miguel SCHINCARIOL
Publicité
Résumé

L’arrestation de Lula pour corruption au Brésil et la fin du règne Castro à Cuba annoncent une nouvelle ère politique en Amérique Latine. Peut-on pour autant parler d’un virage à droite dans ces pays ?

avec :

Armelle Enders (historienne du Brésil contemporain, professeure à l'université Paris 8 Vincennes-Saint-Denis et chercheuse à l'Institut d'histoire du Temps Présent), Franck Gaudichaud (Professeur d’études latino-américaines à l’Université Toulouse - Jean Jaurès), Christophe Ventura (Directeur de recherches à l'Iris).

En savoir plus

"La gouvernance démocratique face à la corruption" : c’est le thème du sommet des Amériques qui débute demain à Lima au Pérou. Un sommet snobé par Donald Trump : le président américain a annulé sa venue à la dernière minute. Cela aurait été son premier déplacement en Amérique latine depuis son élection.

Autre absence remarquée : celle de Nicolas Maduro. Le président vénézuélien a prétexté des problèmes de sécurité pour ne pas venir. Ce qui arrange le pays organisateur : étant donné le thème du sommet, les péruviens ne souhaitaient pas sa présence.

Publicité

Il y a fort à parier que cette thématique sera très présente lors des élections présidentielles à venir sur le sous-continent : en Colombie et au Venezuela au mois de mai, au Mexique en juillet, au Brésil en octobre. Le Brésil plus que jamais en crise, depuis que son ancien président, Lula, est en prison, condamné à douze ans de détention pour…corruption.

Une autre présidentielle est à venir, dans une semaine exactement : à Cuba. L’Assemblée nationale cubaine va désigner le successeur de Raul Castro. Après 10 années passées au sommet de l’Etat, celui-ci passe la main. S’il n’avait pas l’aura de son frère Fidel, il en avait le nom. Avec son départ s’achève aussi le long règne des Castro. Un changement d’époque d’autant plus symbolique qu’il coïncide avec les difficultés rencontrées par les gauches latino-américaines pour se maintenir au pouvoir, après l’âge d’or de la fin des années 90.

"Amérique latine : basta la revolucion ? "

Extraits :

Armelle Enders : « L’homme politique moyen en Amérique Latine n’a rien à voir avec les figures charismatiques comme Lula. » 

Christophe Ventura : « Les Etats d’Amérique Latine dépendent largement des capitaux internationaux pour leur croissance. »

Liens :

Articles :

Calendrier des élections en Amérique Latine en 2018
Calendrier des élections en Amérique Latine en 2018
© AFP - VINCENT LEFAI, SOPHIE RAMIS, PABLO LOPEZ, NICOLAS RAMALLO
Carte des élections en Amérique Latine en 2018
Carte des élections en Amérique Latine en 2018
© AFP

Et sur France Culture :

Et suivez-nous aussi sur Twitter : @Grain_a_moudre + @armelle_enders + @Chr_Ventura

Références

L'équipe

Hervé Gardette
Hervé Gardette
Hervé Gardette
Production
Antoine Dhulster
Collaboration
Antoine Tricot
Production déléguée
Virginie Le Duault
Collaboration
Prune Saez-Contreras
Collaboration
Véronique Vila
Réalisation
Fanny Richez
Collaboration