Hormis les artistes-stars comme Jeff Koons ou Annette Messager, peu d’artistes-plasticiens sont rémunérés lors d’une exposition de leurs travaux. Comment faire pour pouvoir vivre décemment de son art ?
Hormis les artistes-stars comme Jeff Koons ou Annette Messager, peu d’artistes-plasticiens sont rémunérés lors d’une exposition de leurs travaux. Comment faire pour pouvoir vivre décemment de son art ?
Hormis les artistes-stars comme Jeff Koons ou Annette Messager, peu d’artistes-plasticiens sont rémunérés lors d’une exposition de leurs travaux. Comment faire pour pouvoir vivre décemment de son art ? ©Maxppp - Bruno LEVESQUE
Hormis les artistes-stars comme Jeff Koons ou Annette Messager, peu d’artistes-plasticiens sont rémunérés lors d’une exposition de leurs travaux. Comment faire pour pouvoir vivre décemment de son art ? ©Maxppp - Bruno LEVESQUE
Hormis les artistes-stars comme Jeff Koons ou Annette Messager, peu d’artistes-plasticiens sont rémunérés lors d’une exposition de leurs travaux. Comment faire pour pouvoir vivre décemment de son art ? ©Maxppp - Bruno LEVESQUE
Publicité
Résumé

A l'ombre de quelques artistes-stars très reconnus et exposés dans de grandes institutions, de nombreux plasticiens ont aujourd’hui beaucoup de mal à vivre de leur art. Quelles sont les difficultés rencontrées et pourquoi ? Peut-on vivre décemment aujourd’hui en tant qu'artiste-plasticien ?

avec :

Grégory Jérôme (anthropologue, responsable du service de formation continue de la Haute École des Arts du Rhin, et membre fondateur du collectif Économie Solidaire de l'Art), Nathalie Heinich (Sociologue, directrice de recherche au CNRS (Centre national de la recherche scientifique)), Caroline Schirman (juriste spécialisée en droit de la propriété intellectuelle, ancienne galeriste), Marion Verboom (artiste plasticienne-sculptrice).

En savoir plus

Pour un Jeff Koons ou un Damien Hirst, combien d’artistes plasticiens qui peinent à boucler leurs fins de mois ? Le marché de l’art, contemporain notamment, donne le tournis : les sommes atteignent des niveaux stratosphériques. Mais comme dans d’autres domaines (on pense au football notamment), les vedettes ne sont que la partie émergée de l’iceberg. Il faut avoir la vocation bien chevillée au corps pour en faire son véritable métier, et donc son principal gagne-pain.

Le thème de la précarité chez les artistes est pourtant peu abordé. C’est que le monde de l’art est aussi un lieu de pouvoir, dans lequel ceux qui produisent des œuvres sont souvent tributaires du bon vouloir de ceux chargés de les diffuser. Une forme de subordination qui n’encourage pas la révolte.

Publicité

Pour corriger les inégalités de redistribution d’un milieu où l’argent ne manque pourtant pas, un collectif propose aux institutions (notamment) d’adhérer à une charte prévoyant que ‘’toute production, exposition, diffusion ou publication d’une création donne lieu à une rémunération de l’auteur.e’’. C’est donc que ça n’est pas toujours le cas.

‘’Artistes plasticiens : toute œuvre mérite-t-elle salaire ?’’

En direct du Grand Palais à l'occasion de la FIAC.

Articles

Références

L'équipe

Hervé Gardette
Hervé Gardette
Hervé Gardette
Production
Céline Leclère
Collaboration
Mélanie Chalandon
Production déléguée
Fanny Richez
Collaboration
Anne-Laure Chanel
Réalisation
Cyril Baert
Collaboration