France Culture
France Culture
Publicité
En savoir plus

Qui décide de la politique économique de la France ? Certainement pas Bruxelles, si l’on en croit la réaction très agacée de François Hollande en fin de semaine dernière, à Rodez : « L a Commission européenne n’a pas à dicter ce que nous devons faire. » - celle-ci venait en effet de remettre ses recommandations économiques aux pays de l’Union. Recommandations particulièrement sévères à l’adresse du gouvernement français, accusé, en creux, de ne pas en faire assez en matière de réformes. Quelques heures plus tôt, c’était la Banque de France - par la voix de son gouverneur Christian Noyer - et la Cour des comptes qui y étaient allées de leurs conseils. Toujours la même petite musique : réduire la dépense publique, engager des réformes structurelles, celle des retraites notamment.

Jean-Louis Levet, Gérard Dussillol et Laurent Fargues
Jean-Louis Levet, Gérard Dussillol et Laurent Fargues
© Radio France - JCF

Alors qui décide de la politique économique de la France ?

Publicité

Le cumul des injonctions laisse planer un doute sur le rôle réel exercé aujourd’hui par l’institution officiellement en charge de ce dossier : Bercy, le ministère de l’Economie et des Finances. Bercy qui parait d’autant plus malmené par les interventions extérieures qu’il traverse depuis plusieurs semaines une zone de turbulences venues de l’intérieur. On ne compte plus les couacs entre les différents ministres (sept au total, un record) : le dernier date de ce week-end sur la question des auto-entrepreneurs. Mais on pourrait également citer l’affaire du rachat de Dailymotion par l’américain Yahoo, celle de la vraie fausse nationalisation de Florange, et bien sûr, le séisme de la démission du ministre du Budget Jérome Cahuzac.

Dans ces conditions, « Bercy a-t-il encore son mot à dire ? » C’est notre sujet du jour.

**Et le contrepoint de Julie Gacon : ** Thibault Lanxade , patron d'une société de services de paiement

Thibault Lanxade
Thibault Lanxade
© Radio France

Et si l'on soumettait chaque ministre de l'Economie et des Finances à un grand oral pour s'assurer de ses compétences? C'est la proposition de Thibault Lanxade, ancien candidat à la présidence du Medef et patron d'une société de services de paiement, Aqoba. Son idée de présenter chaque nouveau locataire de Bercy au Conseil économique, social et environnemental supposerait un changement consitutionnel difficilement envisageable. Mais elle a le mérite, dit-il, d'alerter sur l'importance de ce poste stratégique et qui change si souvent de titulaire.

Thibault Lanxade

1 min

Suivez-nous aussi sur :

[

twitter
twitter

](http://twitter.com/grain_a_moudre "Du Grain à moudre sur Twitter") [

facebook
facebook

](http://www.facebook.com/pages/Du-Grain-%C3%A0-moudre/245769492112578 "Du Grain à moudre sur Facebook")

Références

L'équipe

Hervé Gardette
Hervé Gardette
Hervé Gardette
Production
Céline Leclère
Collaboration
Julie Gacon
Julie Gacon
Julie Gacon
Production déléguée
Fanny Richez
Collaboration