Les surgelés, c'est bien pratique !  ©Maxppp - Pierre LE MASSON
Les surgelés, c'est bien pratique ! ©Maxppp - Pierre LE MASSON
Les surgelés, c'est bien pratique ! ©Maxppp - Pierre LE MASSON
Publicité
Résumé

Procréation, transplantation d’organes, don de gamètes, autant de thématiques au programme des Etats généraux de la bioéthique. Mais les technologies s’améliorant, l’anonymat des dons a-t-il encore une valeur ? Quelles conséquences sa levée entraînerait-elle ?

avec :

Pierre Lévy-Soussan (pédopsychiatre et psychanalyste, médecin directeur d’une consultation spécialisée dans les problèmes de filiation au COFI-CMP à Paris, auteur notamment de « Éloge du Secret » (Fayard, 2006) et « Destins de l’adoption » (Fayard, 2010)), Israël Nisand (professeur de gynécologie obstétrique à l'université de Strasbourg).

En savoir plus

Dernière ligne droite pour les Etats généraux de la bioéthique. Vous avez jusqu’au 30 avril pour apporter votre contribution aux nombreux débats, après quoi sera enclenché le travail législatif. L’objectif de cette vaste consultation est de réviser, avant la fin de l’année, les lois de bioéthique de 2011.

Parmi les sujets abordés, il y a notamment l’élargissement de la PMA, la procréation médicalement assistée. Aujourd’hui réservée aux couples hétérosexuels souffrant d’infertilité, elle pourrait être accessible à toutes les femmes, qu’elles soient seules ou en couple. Dans la mesure où le don de sperme est anonyme en France, les enfants à naître de cette nouvelle PMA se retrouveraient dans la situation suivante : ils auraient une ou deux mères, mais n’auraient pas de père puisque celui-ci n’est pas identifiable. Pour que les enfants n’en soient pas privés, certains plaident donc pour la levée de l’anonymat du don de sperme.

Publicité
En%20savoir%20plus : N%C3%A9s%20quelque%20part

Ce n’est pas le seul argument utilisé. Le droit à l’accès à ses origines est très souvent évoqué pour justifier cette levée, pour l’ensemble des dons de gamètes d’ailleurs, y compris donc les ovocytes. Mais jusque-là le Conseil d’Etat s’y est opposé, évoquant "le risque majeur de remettre en cause le caractère social et affectif de la filiation" et la nécessité de sauvegarder "l’équilibre des familles". La dimension éthique du don, qui en fait une démarche désintéressée, donc anonyme, est également évoquée pour justifier le statu quo, que ce soit pour les gamètes ou pour les dons d’organes.

"Faut-il lever l’anonymat des dons ?"

Extraits :

Pierre Lévy-Soussan : « Tant que la société pensera que c’est du côté du spermatozoïde qu’il y a de la paternité, les enfants iront dans le mur. »

Israël Nisand : « Maintenir coûte que coûte le secret au nom de grands principes psychanalytiques, je trouve cela dangereux voire même irresponsable. »

Liens :

Articles :

Sur France Culture :

Et suivez-nous aussi sur Twitter : @Grain_a_moudre + @inisand

Références

L'équipe

Hervé Gardette
Hervé Gardette
Hervé Gardette
Production
Antoine Dhulster
Collaboration
Antoine Tricot
Production déléguée
Virginie Le Duault
Collaboration
Prune Saez-Contreras
Collaboration
Véronique Vila
Réalisation
Fanny Richez
Collaboration