Publicité
En savoir plus

Ne pas dépasser les 2 degrés de réchauffement pour la planète : l’objectif est devenu tellement consensuel qu’on a fini par oublier à quoi il correspond. 20 ans après son apparition, ne serait-il pas temps de le repenser ?

Deux hommes pêchant près d'un lac asséché, octobre 2014, Brésil
Deux hommes pêchant près d'un lac asséché, octobre 2014, Brésil
© Reuters - Nacho Doce

Certains chiffres agissent comme des totems.

Publicité

Ainsi les 3 % des critères de Maastricht : seuil de déficit budgétaire à ne pas dépasser pour les pays de l’Union européenne, sous peine de sanctions.

Pourquoi 3 % et pas 3,5 % ou 2,6 % ?

On ne sait plus très bien aujourd’hui, mais disons qu’il a le mérite d’être facile à retenir : un chiffre parlant !

S’agissant du réchauffement climatique, voilà quelques années désormais que le seuil des 2 degrés règne sur les négociations internationales. Il y a près de 20 ans, l’Union européenne en faisait un des piliers de sa politique environnementale. Pilier devenu universel puisque «* maintenir le réchauffement climatique en-dessous de 2 degrés * » est présenté comme l’objectif à atteindre lors de la COP21, la conférence des Nations Unies organisée à Paris à partir du 30 novembre prochain.

Autrement dit, si la COP 21 ne s’achève pas sur des engagements permettant de tenir cet objectif, il sera difficile de parler d’autre chose que d’échec.Au risque d’avoir un effet démobilisateur, comme ce fut le cas en 2009 après le

sommet de Copenhague.

Ce soir, dans le cadre de la semaine spéciale que France Culture consacre au climat, nous avons donc choisi de nous intéresser au rôle joué par ce chiffre de 2 degrés dans la politique de lutte contre le réchauffement, ainsi qu’à sa pertinence.

« Le seuil des 2 degrés est-il devenu un carcan ? »

Nadia Maïzi, Amy Dahan et Matthieu Orphelin
Nadia Maïzi, Amy Dahan et Matthieu Orphelin
© Radio France - Fanny Richez

Suivez-nous aussi sur:

[

twitter
twitter

](http://twitter.com/grain_a_moudre "Du Grain à moudre sur Twitter")

Références

L'équipe

Hervé Gardette
Hervé Gardette
Hervé Gardette
Production
Céline Leclère
Collaboration
Mélanie Chalandon
Production déléguée
Fanny Richez
Collaboration
Anne Kobylak
Réalisation
Cyril Baert
Collaboration