La Grande Mosquée de Paris construite en 1922 lors du premier jour du ramadan en 2018
La Grande Mosquée de Paris construite en 1922 lors du premier jour du ramadan en 2018 ©AFP - Philippe LOPEZ
La Grande Mosquée de Paris construite en 1922 lors du premier jour du ramadan en 2018 ©AFP - Philippe LOPEZ
La Grande Mosquée de Paris construite en 1922 lors du premier jour du ramadan en 2018 ©AFP - Philippe LOPEZ
Publicité

La publication du livre « Inch'Allah », une enquête journalistique en Seine-Saint Denis, a remis la question de l’islamisation dans l'actualité. Un rapport de l'Institut Montaigne en avait fait autant quelques mois plus tôt. Mais de quel phénomène parle-t-on ? Comment l’évaluer ? Avec quels outils ?

Avec
  • Fabien Truong Professeur agrégé au département de sociologie de l’université Paris-8, ancien professeur de lycée en Seine-Saint-Denis
  • Flore Thomasset journaliste au quotidien La Croix, spécialiste police/justice/terrorisme
  • Anne-Bénédicte Hoffner journaliste au quotidien La Croix, spécialiste de l'Islam
  • Rachid Benzine Islamologue, chercheur associé au Fonds Ricœur, romancier et dramaturge

"L’islamisation à visage découvert" : c’est le sous-titre de l’enquête menée, en Seine Saint-Denis, par de jeunes journalistes, sous la direction des grands reporters du Monde Gérard Davet et Fabrice Lhomme. Leur ouvrage, ‘’Inch’ Allah’’, publié chez Fayard, connait un important retentissement depuis sa sortie. Il décrit, à travers une série de faits (les auteurs insistent sur cette notion) le phénomène d’’’islamisation’’ dans ce département francilien.

Cet ouvrage n’est pas la première initiative du genre. Au mois de septembre, l’Institut Montaigne a publié un rapport sur "La fabrique de l’islamisme" Son objectif : mieux connaitre ce phénomène et sa diffusion dans la société. Pour ce faire, les auteurs disent avoir consulté plus de 200 ouvrages académiques et rapports scientifiques, et mené de nombreux entretiens.

Publicité

Chacune de ces enquêtes a été critiquée, au motif qu’elles rendraient compte de manière biaisée de ce phénomène d’’’islamisation’’. C’est d’ailleurs une constante propre à ce sujet : soit on reproche aux auteurs d’exagérer le phénomène, soit de le minimiser.

"Comment mesurer l'«islamisation» de la société française ?"

L'équipe

Hervé Gardette
Hervé Gardette
Hervé Gardette
Production
Antoine Dhulster
Collaboration
Antoine Tricot
Production déléguée
Virginie Le Duault
Collaboration
Laïla Saïdi
Production déléguée
Fanny Richez
Collaboration
Alexandre Fougeron
Réalisation