France Culture
France Culture
Publicité
En savoir plus

Comment atteindre l'objectif d'une réduction des gaz à effets de serre de 20 % en Europe d'ici à 2020 ? La Finlande, aussitôt suivie de la Suède, a imaginé une taxe carbone que la France vient d'adopter à son tour. Mais comment éviter que les industriels européens ne subissent une concurrence déloyale de la part de pays qui refusent cette logique ? Comment empêcher que les industries polluantes se contentent de se délocaliser dans ces pays ? L'Europe, déjà confrontée à une nouvelle vague de désindustrialisation, n'a certes pas besoin d'en aggraver la menace. Le gouvernement français a sa petite idée sur la question et voudrait bien la faire partager par ses partenaires européens. Un dispositif de taxation aux frontières de l'Union européenne qui répercuterait sur le prix des produits importés le surcoût supporté par les produits made in Europe. L'ennui, c'est que la France est un peu seule dans cette bataille. Seule, l'Allemagne s'est montrée intéressée. Les pays du Nord et la Grande-Bretagne redoutent tout ce qui pourrait être perçu comme protectionniste et déclencher les représailles des Chinois, des Américains ou des Indiens. La commission de Bruxelles estime ce type de menace contre-productif à la veille du sommet de Copenhague. Et c'est aussi l'avis de Pascal Lamy, à l'OMC, gendarme de la liberté commerciale internationale. Pourtant la question mérite d'être posée : comment empêcher le dumping environnemental, la course au moins-disant écologique ? comment éviter que ne gagnent des parts de marché mondiaux les pays les plus indifférents à l'état de la planète ?

Références

L'équipe

Julie Clarini
Production
Brice Couturier
Brice Couturier
Brice Couturier
Production
Avril Ventura
Collaboration
Francesca Fossati
Collaboration
Mathieu Sarda
Collaboration