Deux mois après la mort de Johnny, ses enfants Laura Smet et David Hallyday ont contesté son testament qui les déshériterait au seul profit de sa veuve Laeticia
Deux mois après la mort de Johnny, ses enfants Laura Smet et David Hallyday ont contesté son testament qui les déshériterait au seul profit de sa veuve Laeticia
Deux mois après la mort de Johnny, ses enfants Laura Smet et David Hallyday ont contesté son testament qui les déshériterait au seul profit de sa veuve Laeticia ©AFP - Ludovic Marin
Deux mois après la mort de Johnny, ses enfants Laura Smet et David Hallyday ont contesté son testament qui les déshériterait au seul profit de sa veuve Laeticia ©AFP - Ludovic Marin
Deux mois après la mort de Johnny, ses enfants Laura Smet et David Hallyday ont contesté son testament qui les déshériterait au seul profit de sa veuve Laeticia ©AFP - Ludovic Marin
Publicité
Résumé

Les Français restent très attachés à l’héritage. Preuve en est la bataille juridique autour de la succession de Johnny Hallyday. Cette tradition nuit-elle à l’égalité des chances ? Et de quoi hérite-t-on ?

avec :

Nathalie Sarthou-Lajus (Philosophe), Gérard Mauger (sociologue, directeur de recherche au CNRS, chercheur au Centre européen de sociologie et de science politique de la Sorbonne (CESSP-Paris)).

En savoir plus

A moins d’un nouveau report, c’est demain que le tribunal de grande instance de Nanterre examinera, en référé, le dossier du patrimoine de Johnny Hallyday. Deux de ses enfants, Laura Smet et David Hallyday contestent son dernier testament dans lequel il les déshérite en ne leur léguant rien : pratique interdite en droit français, mais autorisée par le droit américain (le chanteur résidait à Los Angeles).

Si cette affaire de famille passionne autant, c’est d’abord lié à la notoriété de Johnny Hallyday. C’est aussi parce qu’on a fait de sa mort une affaire nationale : si nous sommes tous un peu Johnny, comme on a pu l’entendre, alors cette dispute nous concerne également. Mais au-delà de la personnalité des protagonistes, il y aussi le fait que cette histoire touche à quelque chose d’universel. 

Publicité

Nous sommes tous des héritiers, nous aurons tous quelque chose à transmettre : des biens matériels, mais aussi une histoire, une culture, des capacités sociales. L’héritage est une institution qui fonde notre société. Fondation tellement solide qu’on ne prend plus vraiment la peine de s’interroger sur sa légitimité ni sa nature, quand bien même on dénonce ses effets.

"De quel(s) droit(s) hérite-t-on ?"

Extraits :

Nathalie Sarthou-Lajus : « La question de l’héritage est liée à la façon dont on va affronter notre propre mort, cette question-là traverse toutes les catégories sociologiques. »

Gérard Mauger : « Les parents transmettent aussi un capital culturel, moins visible que le capital économique, mais tout à fait essentiel. »

Liens :

Articles : 

Et sur France Culture :

En partenariat avec La Croix et co-présenté par Guillaume Goubert 

Et aussi sur Twitter : @Grain_a_moudre + @CESSP_UMR + @RevueEtudes + @LaCroix

Références

L'équipe

Hervé Gardette
Hervé Gardette
Hervé Gardette
Production
Antoine Dhulster
Collaboration
Antoine Tricot
Production déléguée
Virginie Le Duault
Collaboration
Prune Saez-Contreras
Collaboration
Véronique Vila
Réalisation
Fanny Richez
Collaboration