Publicité
En savoir plus

Peut-on faire de la politique avec les sciences ?

A l’inverse, les autorités publiques peuvent-elles se passer du travail des chercheurs ?

Publicité

Il suffit de voir le débat qui s’est ouvert ce matin à l’Assemblée nationale sur les ondes électromagnétiques. Parce que leur caractère dangereux n’est toujours pas prouvé scientifiquement a dit Fleur Pellerin la ministre de l’Economie numérique, mettons des oreillettes et continuons le progrès. Certes il mathématiquement impossible d’agir en toute connaissance de cause. Et les scientifiques eux-mêmes ne peuvent jamais tout savoir sur tout.

Mais en pleine affaire des pilules de 3e génération, après le scandale du Mediator ou des irradiés d’Epinal, sans remonter jusqu’au nuage de Tchernobyl, la parole des scientifiques s’en est retrouvée remise en cause. Certains ont été accusés de participer au mensonge d’Etat. De lanceurs d’alerte, ils seraient passés marchands de doutes.

Il ne s’agit pas ici de reprocher à la science une certaine part d’ignorance. Il n’est pas de savoir qui ne crée pas ses propres trous noirs. Mais est-il possible de lui rendre une entière indépendance vis-à-vis des différents pouvoirs.. politique, économique, industriel. Comment non seulement accepter, mais encourager la contre-expertise ? Quelle place les scientifiques doivent-ils avoir dans la société ? Le savoir est censé être public, mais il reste inaccessible aux profanes.

De quoi faut-il sauver la science ? C’est notre sujet du jour.

Isabelle Stengers, Dominique Pestre
Isabelle Stengers, Dominique Pestre
© Radio France

Suivez-nous aussi sur :

[

twitter
twitter

](http://twitter.com/grain_a_moudre "Du Grain à moudre sur Twitter") [

facebook
facebook

](http://www.facebook.com/pages/Du-Grain-%C3%A0-moudre/245769492112578 "Du Grain à moudre sur Facebook")

Références

L'équipe

Hervé Gardette
Hervé Gardette
Hervé Gardette
Production
Céline Leclère
Collaboration
Julie Gacon
Julie Gacon
Julie Gacon
Production déléguée
Fanny Richez
Collaboration