Publicité
En savoir plus

« L’Université va-t-elle craquer ? » : c’est la question que nous posions le 16 décembre dernier, après –notamment- que la Conférence des présidents d’université avait évoqué une « situation bientôt intenable pour la majorité » des établissements français.

Six mois plus tard, le moins qu’on puisse dire, c’est que cela ne va pas mieux. La situation financière d’un certain nombre d’universités, désormais toutes soumises à la loi de 2007 sur l’autonomie, reste préoccupante. A cela s’ajoute un profond malaise exprimé par les chercheurs et les universitaires dans une pétition qui connaît un succès aussi rapide qu’inattendu.

Publicité
Martin Andler, Pascale Laborier, Liora Israël et Laurent Batsch
Martin Andler, Pascale Laborier, Liora Israël et Laurent Batsch
© Radio France - JCF

Ce qui n’était au départ qu’une simple tribune est devenu en un peu plus d’un mois le catalyseur des récriminations adressées, par une partie de la communauté universitaire, à la désormais secrétaire d’Etat à l’Enseignement supérieur et à la Recherche, Geneviève Fioraso. En un peu plus d’un mois, le texte : « *Le changement à l’Université et dans la Recherche, c’est maintenant ? * » a recueilli plus de 11 000 signatures.

On peut notamment y lire que « l’idée d’une faillite financière des universités semble aujourd’hui une quasi fatalité », « qu’on ne pourra certainement pas échapper à l’augmentation des droits d’inscription », que « *l’inquiétude sur la pérennité du modèle universitaire et scientifique français…n’a jamais été aussi grande * » Ce soir, à nouveau, nous allons donc essayer de comprendre quels sont les points de blocage, et les moyens de les lever.

« De quoi souffre l’Université ? »

C’est notre sujet du jour.

Suivez-nous aussi sur:

[

twitter
twitter

](http://twitter.com/grain_a_moudre "Du Grain à moudre sur Twitter")

Références

L'équipe

Hervé Gardette
Hervé Gardette
Hervé Gardette
Production
Céline Leclère
Collaboration
Mélanie Chalandon
Mélanie Chalandon
Mélanie Chalandon
Production déléguée
Fanny Richez
Collaboration