France Culture
France Culture
Publicité
En savoir plus

En cette semaine de vacances d’hiver, peut-être faites-vous partie de ceux qui ont pu partir au ski grâce aux tarifs avantageux négociés par votre comité d’entreprise. Le CE : une institution bien connue des salariés pour son rôle dans le domaine social et culturel, mais sans doute un peu moins en tant qu’instance représentative du personnel. Le 70e anniversaire de leur création, dimanche prochain, devrait permettre de redécouvrir cet acteur majeur de la négociation en entreprise. D’autant que le contexte politique s’y prête. Après l’échec des négociations sur la modernisation du dialogue social le mois dernier, le gouvernement a décidé de légiférer sur le sujet. Manuel Valls reçoit ce jeudi les organisations syndicales et patronales pour en discuter.

Jean-Marc le Gall, Blache Segrestin, Carlos Verkaeren, Sandrine Foulon
Jean-Marc le Gall, Blache Segrestin, Carlos Verkaeren, Sandrine Foulon
© Radio France - JCF

La volonté de rénovation part du constat suivant : l’organisation du dialogue social dans les entreprises n’est plus adaptée au monde actuel. Comme le rappelait récemment le sociologue Guy Groux, « nous sommes passés d’un système de régulation sociale dominée par l’accord de branche à un système de régulation dominé par la signature d’accords collectifs d’entreprise ». Les représentants des salariés sont donc amenés à jouer un rôle plus actif. Or leur légitimité est en berne : il suffit de voir les faibles niveaux de participation lors des élections professionnelles. Par ailleurs, le nombre important d’instances de représentation au sein d’une même entreprise (CE, syndicat, délégués du personnel, CHSCT) ne facilite pas leur visibilité. Faut-il les regrouper ? Leur donner davantage de pouvoir ? Et si oui, de quel type : consultatif ? décisionnel ?

Publicité

« *Dialogue social dans l’entreprise : c’est qui le patron ? * »

Une émission en partenariat avec le magazine Alternatives économiques

Alternatives économiques
Alternatives économiques
© Radio France

Le bonus de Nicolas Ignatiew :

Le travail n’arrive malheureusement pas toujours comme un salut, il peut aussi s’avérer être un cauchemar... "Travailler à tout prix" est une immersion dans l’enfer de la société MSS (nom modifié), terrain d’une exploitation cynique des employés. Les auteurs, Nicolas Chaboteaux et Cédric Porte, témoignent au micro du Grain à Moudre.

Cédric Porte, Nicolas Chaboteaux ok

2 min

CHABOTEAUX Nicolas, PORTE Cédric, « Travailler à tout prix ! », Les éditions du moment, (2015)

Suivez-nous aussi sur

[

twitter
twitter

](https://twitter.com/Grain_a_moudre?lang=fr)

Et témoignez aussi pour le "Pixel" de la semaine sur "Les salariés et leur comité d'entreprise"

Références

L'équipe

Hervé Gardette
Hervé Gardette
Hervé Gardette
Production
Céline Leclère
Collaboration
Mélanie Chalandon
Production déléguée
Fanny Richez
Collaboration