France Culture
France Culture
Publicité

Il y aura assurément du monde mercredi devant la mairie de Montpellier, peut-être davantage de journalistes que de convives, pour assister au premier mariage légal, en France, de deux hommes. Tout sera donc allé très vite depuis le vote définitif de la loi le 23 avril dernier : à peine plus d’un mois pour mettre le texte en pratique. Bruno Boileau et Vincent Autin (les futurs mariés) pourront, s’ils le souhaitent, engager une démarche commune d’adoption. Mais pas question pour eux d’envisager une autre façon d’avoir un enfant : l'Aide Médicale à la Procréation (et donc *a fortiori * la Gestation pour autrui) reste interdite aux couples homosexuels, ainsi qu’aux célibataires.

Dominique Mehl et Thibaut Collin
Dominique Mehl et Thibaut Collin
© Radio France - JCF

La PMA a pourtant bien failli figurer dans la loi sur le mariage pour tous. Un amendement socialiste avait été déposé, mais les dissensions au sein du groupe majoritaire à l’Assemblée et les hésitations de l’exécutif ont eu raison de cette initiative. Finalement, le sujet est renvoyé à une hypothétique "Loi sur la Famille", laquelle ne verra le jour qu’après l’avis rendu par le Conseil consultatif national d’éthique (CCNE) : pas avant la fin de cette année. On pourrait donc considérer le débat clos : l'aide médicale à la procréation pour les homosexuels n’est pas d’actualité. Sauf que l’ouverture du mariage à l’ensemble des couples n’est pas sans incidence sur un tel sujet. Certains dénoncent d’ailleurs l’hypocrisie qui consiste à ouvrir certains droits (l’adoption) mais pas d’autres (la procréation).

Publicité

Bref, comme le disaient certains participants à la manifestation d’hier à Paris, le "combat" ne fait-il que commencer ?

« Et maintenant, la PMA pour tous ? » C’est notre sujet du jour.

Suivez-nous aussi sur :

[

twitter
twitter

](http://twitter.com/grain_a_moudre "Du Grain à moudre sur Twitter") [

facebook
facebook

](http://www.facebook.com/pages/Du-Grain-%C3%A0-moudre/245769492112578 "Du Grain à moudre sur Facebook")