Publicité
En savoir plus

Peut-on légiférer sur l’euthanasie ? Faut-il aider certains d’entre nous à « bien mourir » ? et comment concevoir ce que pourrait-être « bien mourir » ?

Une proposition visant à légaliser l’euthanasie est présentée au Sénat demain. Cette proposition qui émane pourtant de plusieurs sénateurs PS, UMP et Communistes, est très controversée…

Publicité

Ses opposants, qui comptent aussi dans leur rang on l’apprenait aujourd’hui Xavier Bertrand et François Fillon rappellent que depuis 2005 il y a une loi, la loi Leonetti, sur la fin de vie. De l’avis général trop mal connue – Elle concerne l’aide « passive » à mourir et non l’euthanasie dite « active » - est-elle insuffisante ? Nous allons y revenir avec nos invités.

Les opposant à la proposition de loi en appellent aussi au développement et la promotion des soins palliatifs, encore insuffisants en France. Mais cela suffirait-il à régler une question qui va au-delà de la souffrance physique ?

D’autres pays européens se sont dotés de loi sur l’euthanasie active : la Belgique, les Pays-Bas, la Suisse et le Luxembourg, en Allemagne elle a été en quelque sorte dépénalisée. Alors peut-on en France concevoir dans le cadre démocratique une loi qui permette à ceux qui le désirent d’avoir recours à l’euthanasie ? Les problèmes éthiques sont-ils trop complexes pour qu’une loi viennent les trancher même s’il restera toujours des exceptions ? Une loi reviendrait-elle à faire prendre en charge la décision personnelle de mourir d’un individu aux médecins et à la collectivité ?

Références

L'équipe

Brice Couturier
Brice Couturier
Brice Couturier
Production
Louise Tourret
Louise Tourret
Louise Tourret
Production
Luc-Jean Reynaud
Réalisation
Avril Ventura
Collaboration
Nathalie Lempereur
Collaboration
Francesca Fossati
Francesca Fossati
Francesca Fossati
Collaboration