Le Palais de l'Assemblée du Peuple à Pékin sera-t-il bientôt le nouveau siège de l’Assemblée des Nations Unies ?
Le Palais de l'Assemblée du Peuple à Pékin sera-t-il bientôt le nouveau siège de l’Assemblée des Nations Unies ? ©AFP - NICOLAS ASFOURI
Le Palais de l'Assemblée du Peuple à Pékin sera-t-il bientôt le nouveau siège de l’Assemblée des Nations Unies ? ©AFP - NICOLAS ASFOURI
Le Palais de l'Assemblée du Peuple à Pékin sera-t-il bientôt le nouveau siège de l’Assemblée des Nations Unies ? ©AFP - NICOLAS ASFOURI
Publicité

Le XIXe Congrès du Parti Communiste Chinois qui se referme aujourd’hui va reconduire Xi Jinping à la tête du pays. La Chine fait figure de puissance majeure face aux Etats-Unis. Pourrait-elle devenir un jour le nouveau « gendarme du monde » ? En a-t-elle l’ambition ?

Avec
  • François Bougon journaliste, responsable du service international de Mediapart
  • Nadège Rolland chercheuse sur les questions politiques et de sécurité en Asie-Pacifique au National Bureau of Asian Research (NBR)
  • Alice Ekman Analyste responsable de l'Asie à l'Institut des études de sécurité de l'Union européenne (EUISS)

Cela en fait parait-il l’égal d’un Mao Zedong : Xi Jinping a désormais son nom inscrit dans la charte du Parti communiste chinois. Une première depuis son illustre prédécesseur. Un chapitre de plus dans la légende déjà bien fournie de celui qui sera, dans les prochaines heures, reconduit pour 5 ans au poste de secrétaire général du parti.

Xi Jinping est aujourd’hui un homme puissant, dans un pays qui l’est tout autant. Révolue l’époque où la Chine faisait ‘profil bas’, selon les préconisations de Deng Xiaoping. Dotée de capacités économiques et humaines colossales, elle est désormais porteuse d’une nouvelle ambition : peser sur la scène internationale.

Publicité

Les planètes sont parfaitement alignées : les Etats-Unis apparaissent affaiblis depuis que Donald Trump est à leur tête ; les autres puissances occidentales connaissent les affres de la contestation du modèle démocratique libéral. Pour la Chine, c’est le bon moment pour imposer le sien.

Mais cette montée en puissance est-elle compatible avec l’architecture actuelle des relations internationales ? Ou bien la Chine, qui défend (officiellement) le multilatéralisme, a-t-elle des projets de réforme en la matière ?

‘’Faudra-t-il déménager le siège de l’ONU à Pékin ?’’

联合国总部大楼应该搬到北京吗?

Articles

L'équipe

Hervé Gardette
Hervé Gardette
Hervé Gardette
Production
Céline Leclère
Collaboration
Mélanie Chalandon
Mélanie Chalandon
Mélanie Chalandon
Production déléguée
Fanny Richez
Collaboration
Anne-Laure Chanel
Réalisation
Cyril Baert
Collaboration